mardi 27 octobre 2009

Le Billard


J'aime beaucoup ce jeu, il permet le défoulement
et l'échange en même temps.Il me donne le loisir
du calcul géométrique, de la conversation
relaxe et de mon adresse visuelle appliquée.
Un jeu mathématique sur les angles suggestifs.
Par la bande indirectement, directement sur la blanche.
Jouer au billard est un art,une adresse
du corps et de l'oeil, ensuite de l'âme conjuguée
sans nécessairement en donner toute la géographie.
Tout dépend du joueur auquel vous vous mesurez.
Il faut prévoir la trajectoire de la blanche après coup
comme aux échecs, sauf qu'au billard c'est de suite.
Prévoir les coups.
Le billard est sur la table, les échecs sont dans la tête.
Les deux sont opposés et similaires,
le billard étant plus viscéral mais aussi calculateur.
La baleine blanche et son harpon.
Au billard rien n'est acquis
et rien n'est fait jusqu'à la Huit noire
empochée de la bonne façon.
Tous les jeux véritablement spirituels
vous laissent le loisir de discuter, échanger
et argumenter en silence ou en voix.
Backgammon, scrabble, monopoly, poker,
billard ou échecs.
Jouer m'est très agréable
parce que je suis joueur.
:-)

43 commentaires:

Mistral a dit...

Johnny Bee et son fils m'ont montré des jeux sur la Wii à soir. Tu connais? Tu triperais. Fort.

Yvan a dit...

Sans doute.
Ouais la Wii.
Elle est très interactive
il parait,faut voir mais
si je commence à jouer,
j'écrirai plus rien avec
le temps dont je dispose.

C'est dingue les consoles
et les jeux offerts.

Mistral a dit...

À mon avis, on est trop vieux! Me suis contenté d'observer.

Yvan a dit...

À mon avis on est pas
si vieux Christian.
Peut-être juste plus
concentrés ailleurs.
I dunno...

Mistral a dit...

I dunno either, but I gotta tell ya, Johnny Bee est en full forme et son kid le torche partout sauf au ping pong, :-)

Yvan a dit...

Ah-ha.
Suffit de trouver
une veine où on torche!

Mistral a dit...

Trouver une veine, right! Pas facile. Même dans les chiottes des bibliothèques municipales, y a des black lights pour compliquer l'opération.

Yvan a dit...

Hihi,faut le bon
éclairage et le bon
angle,c'est tout.
Les blacks lights
ne sauront jamais
faire dévier la vérité,
ne crois-tu pas?

Mistral a dit...

Just shoot me!

Yvan a dit...

Don't say that,please.

Mistral a dit...

Gimme a fix, I meant.

Peux pas trop m'étendre ici, you understand, sur le privé de JB, mais c'était beau à voir, ces deux-là, héhé. Ils s'aiment fort à faire pleurer.

Yvan a dit...

We'll fix ourselves good
si on peut trouver un
espace-temps convenable.

(see ya on another channel)

Ça devait être très beau
cette filiation,t'es
chanceux d'en avoir été
témoin.

Mistral a dit...

Bizz, old boy.

Bonne nuit.

Yvan a dit...

Bonne nuit.

Doparano a dit...

Mon papatron vient d'acheter une Wii pour que mes vieux jouent aux quilles l'après midi, je suis certaine du pouvoir thérapeutique de la console. Ma tante à perdu 11 livres à faire de la boxe et une autre s'est musclé le popotin à s'exerciser sur son petit tapis Wii...

Toujours est il que j'aimerais bien une partie de billard avec toi mon ami. En plus tu serais certain de gagner je suis nulle à ce jeu!

Yvan a dit...

Voilà au moins une console
qui peut faire maigrir,
les autres ont tendance
à faire plutôt l'inverse!

Mon frangin m'a raconté que certains jeunes avaient
développé de l'arthrite
aux mains à force de trop
jouer pendant des années.

Ce serait pas agréable
de te battre tout le temps
Do,j'aime pas toujours
être certain de gagner.
De plus,je pourrais
m'empocher sur la 8
:-)
;-)

helenablue a dit...

Hum, mes jeunes neveux m'aplatissent régulièrement à la Wii etje serais complétement démunie au billard, d'autan que ça me rapelle des souvenirs pas jolis jolis...
Je préfére les échecs finalement!

Quoiqu'une partie avec toi me réoncilerait peut-être avec ce je de queues et de boules(sans jeu de mot à la Rain!).

:-)

Kiss.
Blue

Mistral a dit...

Quand on se compare, on se console.

Venise a dit...

J'ai déjà eu une table de billard dans le centre de mon salon, drette à côté de la tivi. Les enfants et moi, on étaient pognés à regarder la tivi dans un petit tas (c'est bon pour l'affection), pour laisser la grandeur du salon à la majestueuse table à mon ex. Et je dis ça sans amertume, hein, parce que c'est drôle de faire des choses qui se font pas ! Mais si jamais tu te le demandes Yvan, moi, j'aimais seulement le bruit des boules qui se frappent. Déjà la géométrie des lignes sur papier, très peu pour moi, alors imagine sans papier !

Mais à la Wii, je dis oui quand je visite ceusse qui ont de la place pour se déhancher et se soulever jusqu'au plafond et qui ont le téléviseur en proportion. Disons, qu'avec le petit téléviseur que j'ai, y faudrait que je sorte ma loupe pour voir les balles de ping pong rebondir.

Ça fait que je joue à Mahjoong.

helenablue a dit...

Que de fôtes dans ce petit bout de texte, à croire qu'inconsciemment l'effet billard agit encore sur moi en sourdine...

braincras a dit...

on m'a attiré ici par le fromage et j'en sors tout repu comme à la sortie de l'usine de Boivin de mon petit coin de pays.
billard, échec, littérature, intelligence, que de bien belles petites crottes à bouffer en plein air sur les bonnes vieilles tables de pique-nique.
et comme à la fromagerie, j'y reviendrai, certainement.
-

et également dans votre sens, les consoles interactives, pourtant étant moi-même de cette génération, me dépassent totalement, on s'y perd à s'y perde, trop de jeux qui imposent leur réalité, trop d'absorption je m'effacerait, alors je reste avec mon 8bit et de bons vieux pixels gros comme mon pouce comme exutoire vidéogamesque.
trop vite pour moi, elles m'ont passées il y a belle lurette.
n'empêche que cette soirée à jouer au Tennis (sur une console empruntée) m'a de beaucoup emballée, et je y remédierais certainement.
mais une vraie game de pool peinard avec une Guiness et Nick Cave (ou Cohen) jouant à l'arrière en plus de bon copains et de bien bonnes conversations, no way, on tombe crissment dans mes cordes.

Yvan a dit...

:-)
Je n'aurais pas cru qu'un
petit billet sur le billard
puisse avoir cet effet,
avoir su je l'aurais
peaufiné davantage mais bon,
on jette souvent les dés
d'un texte au hasard de
son coeur sur un blog.
En cette veille d'Halloween,
cela ira comme suit:

@Blue
Tu es toute pardonnée
chère puisque tu es
revenue me le dire.
J'ai dénoté 6 fautes,
c'est plus fort que moi
kesse tu veux mais bon
tu es mon amie Blue et
je suis pas non plus
à l'abri.La preuve
en fut faite chez Christian
récemment,je fais des fautes
de français sous l'émotion.
Cependant,si ç'avait été
une inconnue à ta place
je n'aurais pas manqué
de les lui mettre
sur le nez. ;-)

Je pourrais parler de ce
jeu davantage mais
pour l'instant je préfère
vous répondre perso.
Brièvement.
La concision est un bel
exercice.

@Christian
Quand on se regarde,
on se désole.Je suis sur
le "plateau" de la quarantaine,
je me vois vieillir.Mes cheveux
blanchissent à vue d'oeil
quasiment.De brun,je suis
devenu poivre et sel.
Man, I'm "too young to
die but too old to rock'n
roll" from now on.
Chu un peu à la croisée
des carrefours.

@Venise

Content de te revoir
à travers ton commentaire.
C'est marrant de lire
une personne qu'on a
rencontrée,je la vois
vivante derrière ses mots
avec son visage,sa voix.
De cette connaissance superficielle mais réelle,
je peux esquisser une comparaison
entre les écrits et la personne elle-même.

Pour le billard,tu soulignes
3 trucs assez tripants:
le son des boules(ou billes)
qui s'entrechoquent,la
"géométrie des lignes sur papier"
et le putain d'espace que
ça prend dans une maison.
Héhé...
Tu as le don de dire des choses
que personne ne peut dire
autrement Venise,tu as pensé écrire un roman,un essai ou
de la poésie?

Les amateurs sont pris:
ils vont jouer dans des bars
faute d'espace et de fric
pour se payer une table et
voudraient se retrouver
entre eux avec la musique
de leur choix.
Je fais contre mauvaise fortune
bon coeur,je vais quelquefois
jouer dans un bar potable
avec un pote.

@Braincras

J'essaie d'être moi-même
en tout temps mais ça
semble comporter son lot
d'avantages et de désavantages.
Cela ne m'est pas toujours
chose facile,je cède parfois,
ça dépend des jours
et de mon humeur,doublé de
la qualité de réception
de mes propos par mes pairs
et lecteurs qui peuvent l'interpréter selon les
jours et leurs humeurs aussi
changeantes.

Anyway j'aime bien ta
phrase: "On s'y perd à
s'y perdre" à propos des
jeux. Tous les jeux quant
à moi servent à cela:
s'échapper ou se recentrer.
On vit une époque un peu
bâtarde,hybride,"entre-deux",
où la technique se dispute
avec la réalité tout en
créant des êtres mi-asociaux
par choix/mi-sociaux
par nécessité.

L'avenir des jeux est en trois
ou quatre dimensions.
Celui de l'homme est accessoire.
Your guess is as good as mine.
Je sais pas,mais une partie
de billard (ou votre jeu
préféré)entre deux personnes
avec de la bonne zik,un bon vin
et un bon sens de l'observation
vous la fera mieux connaître
que bien des courriels et
clavardages ronronnants.

Happy Halloween
;-)

helenablue a dit...

:-)

Je retrouve là toute ta délicatesse, ton exigence aussi, du moins l'amour des choses bien faites, deux qualités que j'apprécie chez toi... ( entre autres!!)



"Quand on se compare, on se console"
"Quand on se regarde, on se désole..."

je trouve perso que la quarantaine c'est jeune, la croisée des carrefours je sais pas, c'est un âge passionnant, tout est encore possible et on a gagné en densité, alors!


A bientôt mon ami.
Blue

Yvan a dit...

Blue dans toute sa splendeur!

Yvan a dit...

Comment pourrais-je te
contredire,cela m'est
impossible.

Doparano a dit...

Ça m'ennerve un peu de savoir que nos fautes sont comptées ici et ailleurs. Ça va devenir stressant de commenter sous l'émotion.

Personnellement je fais des fautes et je les assument. Je m'en excuse à l'avance et j'espère ne pas me les faire renoter le jour ou j'aurai un commentaire à côté de la ligne de pensée de l'auteur du blog.

Yvan a dit...

Rassure-toi Dopa,
rassurez-vous tous et toutes.
C'était une des très rares
fois où je comptais les fautes,
(désolé si je t'ai stressé Blue)
on peut écrire avec
l'émotion voulue ici.
Je fais aussi des fautes
et perso j'apprécie qu'on
me le dise afin d'apprendre.
D'un autre côté on est pas
à la dictée des Amériques
mais sur un blog,j'en fais
pas une obsession.

Stressez pas personne là
bon,j'apprécie vos
commentaires car vous êtes
une sacrée belle gang.

Dans mes bras,Dopa.;)

helenablue a dit...

T'inquiétes pas, dear Terrible, ça ne m'a pas stressée, mais ça m'a interpellée par contre, sans doute comme le dit Doprano, l'émotion!!
Ca m'a permise de me rendre compte qu'elle était toujours là bien vivace, c'est que pour moi le billard rime avec des choses pas piquées des hanetons, tu sais , mes histoires anciennes de mon enfance lointaine mais si parfois encore vivaces ...

Pis j'aime pas trop ça faire des fautes en fait, là c'est plus par fierté, mais bon quand j'en fait j'assume!!

:-)

helenablue a dit...

Surtout quand elles sont aussi énOOOOrmes !!

:-)

braincras a dit...

très brievement, j'aime trop les mots et la communication qui s'ensuit pour ne pas faire "attention" à innonder de fautes inutiles, mais je crois que la meilleure chose que je me suis dit de faire lorsqu'internet est apparu en échangeant sur IRC entre autres (ouf c'est loin!), c'est justement de m'appliquer à écrire avec toutes les cédilles que les "c" prennait, de mettre les "petits chapeaux" sur les "e" à qu'ils en avaient besoin et de surtout jamais tronquer les "je sais" pour les "je c" pour en utiliser qu'un maigre exemple. j'avoue qu'avec l'apparition de twitter et des textos sur cell je ne peut craindre le pire pour ce qui est du baffouage général de la langue et de la connaissance générale ambiante de celle-ci. perso, c'est un grand cadeau que je me suis donné en me démarquant de mes pairs et en m'appliquant un brin davantage lorsque j'étais ados et quand je mettais des "points" à la fin de mes phrases et des "accents grave" aux autres charactères dans leur necessité.

bref, très brièvement...

maudite langue!

Mistral a dit...

Vous blaguez, right? Tous?

Il n'est demandé à personne de tout savoir, seulement de se relire avant de péser su'l piton.

helenablue a dit...

Right !

Yvan a dit...

I agree,et c'est magistralement
résumé but...
Je fais un essai de laboratoire.
La relecture précise les idées
mais ne corrige pas
nécessairement l'orthographe,
qui nécessite un effort supplémentaire de recherche
dans le doute,aussi petit
soit-il.

J'aime bien les analogies.
En voici une que je lance
comme ça un dimanche au souère:
La relecture est à la
littérature,ce qu'est la
pratique à la musique.

Yvan a dit...

Me suis mal exprimé.
En fait la pratique
en musique c'est l'orthographe
en littérature et l'interprétation
travaillée est la relecture du texte réécrit afin d'être bien compris une fois que t'as pesé su'l piton.
Voilà.

Mistral a dit...

La huit cross-side.

Yvan a dit...

Bonne criss de chance ;)

Mistral a dit...

Lyes!

In the old days, I could sink it with a hand tied behind my back.

Yvan a dit...

I would've liked to see that!

C'est drôle parce qu'un jeune
nommé Richard m'a torché
d'aplomb avec un seul bras
récemment. Un bras câlisse.
La honte pour moi qui se
considère au-dessus de la
moyenne.

Mistral a dit...

I didn't say it was MY hand tied behind my back.

:-)

Yvan a dit...

Ouais cé ça.
Ton anniversaire s'en vient.

s.gordon a dit...

Le party est pogné icitte, fait longtemps qu'on n'a pas vu ça!

Le billard moé, ish : j'suis bonne pour faire revoler les boules din' châssis. C'est pas que j'aime pas ça hein, mais quand on me dit : «Vas-y, casse» ben c'est ça, je casse.

Mais tsé, le coeur est là. C'est déjà ça non?

helenablue a dit...

Ben à dire vrai, foi de ch'ti, c'est l'essentiel, tsé, le coeur...

Yvan a dit...

Le coeur,ouais Sandy.
That's all that matters,
really.