jeudi 22 octobre 2009

Vacciné ou non.Telle est la question.

Bon temps pour la grippe avec cette météo
de limace et encore, faut pas qu'elle soit
frileuse.

Je me suis déjà fait vacciné contre la grippe ordinaire
il y a deux ou trois ans. J'avais pris cette décision suite
à une grippe-de-chien-la-langue-verte-et-haletante-sortie-
sous-les-couvertures vécue l'année d'avant.
Je me disais: cette fois-ci je vais me prémunir de la
crève avant l'hiver héhé, et vlan j'aurai la paix.
Vite mon "shoot", ma piqûre au plus sacrant
me disais-je.

Erreur.
J'ai été patraque pendant deux jours,
étant naturellement doté d'un bon système
immunitaire. Pour certains autres sujets dont je
me suis enquéri de l'état suite à cette
"prévention" à l'époque,les effets secondaires
durèrent jusqu'à une semaine pour un vaccin
censé vous prémunir de CERTAINS virus
de la grippe, pas tous, loin de là alors qu'on
veut vous faire croire qu'un vaccin vous
protégera in extenso contre cette maladie.
Ce genre de désinformation ressemble
aux astérisques que les pubs automobiles
mettent en caractères microscopiques
dans les journaux.
On ne me dit jamais tout, il me faut désormais
une loupe pour m'informer et m'y retrouver.
Et encore, je reste seul avec mes doutes
jusqu'à l'ultime moment de prendre une décision.
Je voudrais pas avoir la responsabilité d'enfants
en bas âge en ce moment mais j'estime qu'on
m'infantilise par conditionnement télévisuel
interposé concernant la grippe H1N1.
(We'll be back after these commercials)

Ce vaccin de la grippe ordinaire est déjà exclusif
et non inclusif en plus de créer des effets secondaires
variables d'un individu à l'autre, sans compter le nombre
d'années en pratique et d'étude sur ce même foutu
et très vieux vaccin.

Maintenant, on essaie de me convaincre d'être
vacciné contre la grippe H1N1, avec un tout nouveau
produit dont on connait peu la composition,
ses effets secondaires et sa réelle efficacité.
Permettez-moi d'en douter sérieusement d'une
part, en plus d'être rébarbatif à l'utilisation
de mon corps comme cobail d'autre part.
J'ai déjà participé à une étude pharmaco en phase 3,
de façon volontaire et éclairée sur l'herpès,
or ce que je vois et lis presque partout concernant
ce virus m'apparait plus comme une hérésie
irresponsable montée en épingle par tous les pouvoirs
en place de concert avec la courroie de transmission
que sont les médias en général plutôt qu'une étude
et un suivi sérieux.

Comment pourrais-je faire confiance à un vaccin
non étudié sérieusement dans le temps, alors
qu'un autre séculaire n'a fait que prouver
son efficacité bien relative avec effets secondaires?!

J'ai l'impression de vivre une étude de marché
en phase I à l'échelle planétaire version hémisphère
Nord riche, balancée à la gueule avec force
médias et pouvoirs. C'est une hérésie, non une pandémie
jusqu'à preuve du contraire.
On est très loin d'une pandémie.
Et que j'te matraque d'images de bras
injectés toé, ya pas un bulletin de nouvelles
qui ne nous montre pas 3 ou 4 bras en train
de se faire piquer à tous les jours.
Bel exemple de collusion des pouvoirs
et de conditionnement imposés.
Des milliard$ mobilisés pour une maladie
bénigne quand des millions de gens meurent
faute d'avoir accès à l'eau potable, entre autres,
sans compter toutes les autres maladies qui tuent
en nombres beaucoup plus significatifs que la grippe.

J'aime mieux fermer la télé par moments,
m'informer et regarder les feuilles tomber
tout en lisant.

I wait and see, même si je suis sur la ligne
de feu par mes contacts humains multiples au boulot.
Je crois plus en mon système immunitaire que le leur
pour l'instant, malgré leurs tentatives de gavage.
Cette campagne qui m'apparait un peu délirante ne vise
pas surtout la protection des citoyens mais
l'épargne et le profit je pense. Ya comme une cloche
qui sonne là. C'est pas net du tout cette affaire.
J'attends, je verrai ce que donnera la présente
vague de vaccination déjà commencée aux US
et ses effets secondaires qu'il faudra chercher
dans le bruit de ce monde biaisé.

Pour une fois, ils se portent volontaires
en étude de phase I !
Merci Obama et les pharma.
(...)
La vérité est si difficile à trouver,
encore et toujours.
Une vieille histoire, "an old story" qui se perpétue.
Malgré l'abondance d'infos, on est toujours seuls.
Tout le temps, dès la naissance.
Les temps changent peu dans le fond.

Peuh!

10 commentaires:

helenablue a dit...

Pas si peu finalement puisqu'il y a peu on n'en parlait peu, je veux dire que là déjà tu ouvres le débat, vaccin ou pas?
Question épineuse!
J'ai jamais fait le vaccin contre la grippe ordinaire comme tu dis, pourtant je suis en contact avec multitudes de gens dans mon activité , bon, là je crois pas non plus que je vais accéder au vaccin, pourquoi? bah, j'avoue ne pas complètement le savoir moi même, probable que c'est une manière inconsciente de ne pas céder à la panique, genre c'est pas la peste quand même, bon, première réaction.
je reste mesurée, j'avoue, si cela s'avère disons non seulement de se protéger mais autrui autour je vais peut-être réviser ma copie!
j'avoue être assez dubitative, mais je ne suis pas non plus complètement habilitée à donner un avis vraiment fondé.
De fait je cède difficilement à la panique, reste septique, mais j'ai peut-être tort!
Au fond , je sais pas trop quoi en penser....

RAINETTE a dit...

on se sent encore plus seuls je dirais parce qu'il y a encore plus d'infos. Mais t'es pas tout seule Yvan, on est là !

Ceci dit, et après avoir lu ton excellent billet, t'as qu'à suivre Dr Rayray. Non, pas de vaccin pour bibi et heureuse aussi de ne pas avoir à décider pour des bébés qui seraient miens.

Je préfère mourir de la BI2M2 ou la AH1N1 que de la Lou Gehrig.

Ya trop d'anguilles sous la roche. Money talk. J'embarque pas là-dedans. Je ne crois pas à la conspiration mais maintenant qu'y sont poignés aik leur vaccin, plus le choix de les passer.

Pour l'instant du moins, je suis loing de paniquer, je préfère attendre les événements et voir si les yankees vont en crever ! Comme toi je leur dis merci les amigos !

RAINETTE a dit...

yé mé souis trompé Yvan, c'est le Guillain Barré et non le Lou Gehrig, je viens de l'entendre à LCN....

Yvan a dit...

Bon,on vient de m'apprendre
que le vaccin des US n'est pas
tout à fait le même qu'ici,
ni administré de la même façon
et que le Guillain Barré
c'est de la foutaise hihi.
Déluge d'infos souvent
contradictoires entre deux
scandales de corruption
aux infos.
Yé.
Ya d'la joie et on s'amuse
ferme tous en rond.

Simon Dor a dit...

Je fais confiance assez spontanément à ce genre de choses, dans le sens que je ne verrais pas pourquoi des gens voudraient me tuer pour faire de l'argent. Naïf peut-être.

Là-dessus, je crois Amir Khadir, qui a à cœur de vérifier les magouilles qui peuvent impliquer les pharmaceutiques et leurs profits, qui est médecin spécialiste et qui suggère de se faire vacciner. Le même vaccin a déjà été testé en Europe.

Le pire scénario peut arriver des deux côtés.

Yvan a dit...

Je m'informerais encore plus
si j'étais père de famille.
J'en suis à considérer
mon propre niveau de risque.
Évidemment ils ont pas intérêt
à tuer tout le monde sinon
qui paierait des taxes à leur
place pour maintenir un semblant
de société?
Permettez-moi.
Rien à voir avec toi Simon.

Glaxo et cie se bourrent les poches en feignant avoir à coeur
ma santé tout en souriant
au prochain cocktail
politique organisé.
Si on veut pas ma mort,
on veut surtout pas
me voir pétant de santé
mais dépendant d'eux,
habitant "riche" de l'hémisphère Nord avec un système immunitaire
déficient,qu'ils disent.
On verra bien.

Les pharmas sont quant à moi
des bandits internationaux
(telles les pétrolières)
déguisés en bienfaiteurs
de l'humanité qui freinent sciemment le développement
de médicaments génériques
pour l'hémisphère Sud
qui est autrement plus
souffrant que nous,pôvres
occidentaux menacés par l'hécatombe grippal quand eux
se meurent de malnutrition,
de pauvreté extrême,du paludisme,du sida,
de la corruption entretenue
par le Nord à des fins
d'exploitation en plus des
guerres tribales.Name it.
On exploite leurs faiblesses
à outrance dans notre intérêt
économique au lieu de les aider
à mieux vivre.Les coûts de
recherche ont le dos large
dans leur colonnes de dépenses.

Ceci dit,je serais con de me
priver de ce vaccin si je vois
les non-vaccinés tomber comme
des mouches dans un prochain
avenir.On est bien loin
d'en être là malgré leurs
dires.J'attends.De toute
façon le vaccin ne serait
efficace que vers la mi-décembre si je décidais de suite
à me faire vacciner.

Je trouve exagéré de mobiliser
1.5 milliard$ contre une grippe
quand une(bonne)partie de la
planète crève de faim et que
certaines de ces sommes
serviraient bien mieux ailleurs.
On pourra me traiter de démago,
mais les autorités jouent leur
va-tout préventif même s'ils
savent l'issue incertaine
quant à son efficacité;
ils se savent faibles
face à une pandémie éventuelle,faute d'effectifs suffisants pour la contrer.

Leur intérêt n'est donc
pas dans la prévention
des maladies et le maintien
de la santé chez le citoyen
mais bien dans l'épargne
de frais médicaux supplémentaires
quitte à sacrifier l'éthique
et le bon sens pour le maximum
de profit à atteindre et la
pseudo-rectitude politique
dictée par une OMS déconnectée
et fortement teintée de favoritisme.

Accent Grave a dit...

La santé, comme la maladie c'est aussi une grosse business. Nous sommes d'accord.

Vous fabriquez des chandelles en cire. Arrive un grand verglas, vous faites fortune. Personne ne vous accusera d'avoir causé ce verglas.

Complot ou pas, les vaccins sont déjà achetés, il faut oublier les profits que certains feront pour se concentrer sur une seule question: se faire vacciner en vaut-il la peine?

À chaque jour, nous posons des gestes sans nous soucier des effets sur notre santé. Pourquoi faudrait-il suspecter tout le monde et son père en ce qui concerne ce vaccin? Probablement à cause d'hurluberlus qui trouvent tribune sur Internet.

Revenons à la base: ceux qui sont les plus près de la vérité sont ceux qui oeuvrent dans le domaine de la santé publique, sans intérêts financiers.

Faites votre choix, prenez vos décisions en vous basant sur autre chose que des rumeurs. Je baserai ma décision sur le simple bon sens, sur des avis venant de gens que je considère crédibles. Mon médecin fait partie de ces gens.

Accent Grave

Maxime a dit...

Ah, encore la grippe AH1NA1N1H1NA1! Depuis mon retour, je n'entends parler que de ça, crois moi Blue, ici c'est la panique, rien à voir avec la France (et l'Europe tant qu'à y être). Ivan je suis plus que d'accord avec ton billet. Ce dont je me rends compte, c'est que la plupart de mes proches ne se feront pas vacciner. Dans les tribunes téléphoniques, les gens disent qu'ils n'iront pas. Je n'irai pas. J'ai bien l'impression qu'ils n'atteindront pas leur objectif de vaccination de 80%... je dirais peut-être 30%, enfants, vieux et personnel de la santé?

Et il faut savoir une chose. Ici je dis merci à Science et Vie, magazine sérieux, contrairement aux médias pour qui j'ai très peu de confiance en ce moment, et qui disent une chose un jour et son contraire le lendemain. Dans la composition du vaccin qu'on veut nous inoculer au Québec, il y a un nouveau type d'adjuvant à base d'huile. L'adjuvant, en gros, c'est ce qui "boost" le vaccin en faisant en sorte qu'il agisse plus vite et plus fort. Or, on connait peu les effets secondaires à court et à long terme de ce nouvel adjuvant... et on veut que toute la population s'en injecte dans les veines! Quant à moi, c'est totalement irresponsable, des plans pour que dans 30 ans un scandale médical éclate et que la majorité de la population québécoise soit pognée avec des problèmes de santé graves dû au vaccin. En France (Blue sera contente), ce vaccin a été interdit et c'est plutôt une version sans adjuvant (qui marche quand même, mais agit moins rapidement) qui sera utilisée pour vacciner en masse.

Mais bon, comme dit Yvan, on serait fou de ne pas se faire vacciner si on voit les gens tomber comme des mouches... sauf que pour l'instant, c'est loin d'être le cas!

Yvan a dit...

Merci Maxime.
Le virus est plus actif
en Amérique qu'en Europe
selon les infos que j'ai
consultées.Ton intervention
ici a toute sa place,
elle donne une autre
vision de cette histoire
avec celle de Blue pour
l'Europe,moins touchée
par ce virus selon les médias traditionnels.

1000 morts à cause du
A-H1N1 présent dans 46
états depuis avril 2009
aux USA jusqu'à maintenant,
selon les mêmes médias.

@Accent Grave:
Plein de bon sens ton comm
mais les sources d'infos traditionnelles ne suffisent
plus à me convaincre.
Ya pas que des hurluberlus
sur le net;douter est une
faculté ayant toute son
importance pour moi,d'où
ma recherche de sources
fiables.
Tu as probablement la chance
d'avoir un médecin de famille
crédible à te lire.
C'est une solution finale,
je suis d'accord mais
c'est loin d'être le cas
d'une majorité de québécois,
soumis à l'attente pendant
une demi-journée pour en voir
un anonymement dans une
clinique publique ou pire,
à l'hôpital.

Là où ça craint un peu plus
c'est quand tu dis:
"ceux qui sont les plus
près de la vérité sont ceux
qui oeuvrent dans le domaine
de la santé publique,
sans intérêts financiers".

Hum,le domaine de la santé
publique relève de l'état,
qui pense "finances" avant
toute chose. Il préfère dans
ce cas-ci investir en masse
dans une prévention précipitée
plutôt que d'avoir à "dealer"
avec une pandémie éventuelle
afin de s'éviter des frais
exhorbitants et/ou l'anarchie
éventuelle,à tort ou à raison.

Évidemment tous les états dits
"civilisés" sont à la remorque
de L'OMS;
on traiterait de criminel tout
état voulant se soustraire à
ses édits.
Un joli cas de:
"Damned if you do,
damned if you don't".
Un état a beaucoup plus à coeur
la stabilité économique pour
son propre maintient que la santé
de ses citoyens.Leur façade est:
"Nous voulons vous protéger".
Ce qui est en partie vraie,
mais pour des raisons économiques
déguisées;
il faut absolument préserver
le payeur de taxes "moyen"
en vie.
Il est la fibre,le fil ténu qui tient tout ce système en place.
La vérité c'est:
"Il faut éviter le chaos
à tout prix sinon tout foutra
le camp et nous aussi dans nos
bunkers".

M'enfin hein,ça commence
à me sortir un peu
par les oreilles
ce débat...

J'commence à penser ce
vaccin comme un nouveau
logiciel de Windows:
mieux vaux attendre
le "Service Pack 1" pour
régler les problèmes de la
première version trop
rapidement mise en marché
dans la panique de la
compétivité pharmaceutique.

À suivre et à subir.

Gomeux a dit...

Ton analogie avec Windows est excellente, Yvan.
Comme tu sais, je roule en Mac. Héhé.