dimanche 2 janvier 2011

Les huîtres.


J'en avais jamais mangé jusqu'à récemment, tard l'an dernier.
C'est comme des moules à froid mais en plus morveux.
Gluant même.
Mollusques à coquille-cailloux qu'il faut ouvrir avec un outil spécialisé:
l'ouvre-huître. Tu achètes ça emballé de cellophane en douzaine
généralement.
Ce n'est pas fragile et ça se conserve des jours durant.

Pas trouvé de perles, mais des morviats ça oui.
Bonjour les glaviots, ça va comme vous voulez?!
Impec, répondirent-ils tous en choeur!
Vu que je les avais payées je les avions toutes mangées.

Faut vouloir y goûter et ne pas être dédaigneux.
Le jus de citron aspergé m'a beaucoup aidé je dois dire...
J'ai aussi pris plaisir à ouvrir les coquilles
pour ensuite gober l'objet de ma quête.
Slurp.
Miam.
J'aime les défis.
Emmenez-en des projets.
On me laissa savoir que c'était aphrodisiaque
lors de l'achat, pourtant je ne ressenti rien
le soir même, après ingestion.

C'est pas une entrée ni un repas.
C'est une coquille ouverte plusieures fois.
Un peu les deux en même temps à mon avis.
À la fin pourtant, je me suis senti repu
après la douzaine.

Le lendemain matin je vous raconte pas
la trique qui m'a animé toute la maudite journée.
Sérieux. L'ai eu raide tout l'long c'est ben simple.
Tant et si bien qu'à la fin
j'en avais mal aux bonbons.

Now I guess you know what I mean
by "blue balls"...

But seriously...Qu'ont-elles les bougresses?
J'aimerais vivre la vie d'une huître perlière,
mais en attendant et...

Dans un but scientifique
et statistique avoué, j'ai répété
ce soir l'expérience des huîtres,
histoire de confirmer ou d'infirmer
ce que je pressens comme étant
une révolution dormante.

10 commentaires:

RAINETTE a dit...

Sans façon :)

(non merci)

Mais pourquoi les aliments dégueux sont si dispendieux ?

Yvan a dit...

Tu devrais essayer ça dear,
ça te changerait de Facebouque
et ses saucissons.
;-)
Hon...

RAINETTE a dit...

j'peux pas dire que ta description me donne envie ! La grenouille aime le gluant mais pas la famme :)

Yvan a dit...

L'important est de trouver
une perle de temps en temps.

manouche a dit...

Une douzaine d'huitres sur plateau de glaçons avec un Martini rouge: le pied!

piedssurterre a dit...

En bonne Bretonne, élevée aux huitres de tout petit calibre (uhm), pas gluantes, mais délicieusement charnues et iodées, mes cheveux se sont dressés sur ma tête devant ta description des huitres. Ces huitres, si magnifiques lorsqu'elles sont fraîches, quand leur saveur marine et subtile glisse sur ta langue, caresse ton palais, c'est délicieux... Pour ceux qui aiment ça, bien entendu ! Aphrodisiaque, j'ai jamais remarqué, c'est plutôt tout le vin blanc que je bois en les mangeant qui affole mes sens...
Si un jour tu viens par ici, je t'en ferai goûter, sans perles et sans citron, et tu verras, c'est pas du tout gluant !

Yvan a dit...

À te lire Fanfan nul doute
que les miennes n'étaient pas
aussi fraîches.:)
J'avoue y prendre goût mais
la première fois en bouche
c'est assez particulier
comme texture,c'était pas
charnu dans mon cas.
Bien en chair ça doit
être délicieux en effet.

Sur un lit de glaçons avec
Martini ou vin blanc...
L'événement!
Ici on appelle ça un
"Party d'huîtres".

Accent Grave a dit...

À chque fois que je mange des huîtres (rare), je me demande qui a bien pû manger ces choses le premier. À quoi pensait-il?

Accent Grave

Yvan a dit...

Qui sait...Peut-être un primitif
essayant de faire du feu.

anne des ocreries a dit...

des glaviots gluants...heûrk...jamais pu avaler ça de ma vie. Et pourtant, dieu sait qu'il en passait sur les tables, chez moi, aux jours de fête ! :)