mardi 4 janvier 2011

Bizarrerie chez Blogger

Une drôle d'histoire m'est arrivé tout récemment.
Il y a de cela environ 3 semaines, j'ouvre mon blogue
et paf comme ça tout d'un coup apparait
l'avis suivant en gros caractères rouge, en haut
à gauche de ma page d'accueil:

"L'accès au fichier a été refusé!".

Quid ?!
Angoisse et yeux écarquillés.
Cé quoi comme marde, me demandai-je.
Un furoncle sur mon visage?! 
Non, pas mon visage!
Sur une fesse ça peut toujours aller mais sur votre visage...
Qu'est-ce qui s'passe, aurais-je fait une boulette quelconque?
Bien vite je m'aperçois que chaque site Blogger
est affublé du même avis en page d'accueil au même endroit;
tous sans exception, au contraire des autres blogues 
sous Wordpress/HautetFort ou tout autre site.

En un jour ou deux je constate qu'il m'est impossible 
de laisser des commentaires sur 4 blogues amis
tout en pouvant publier et répondre aux commentaires 
sur le mien.
La piste Blogger se précise.
Sur ces blogues qui me sont défendus de commenter
on affiche un obscur message de WebGuard:
(qui n'est pas l'antivirus que j'utilise, en résumant grossièrement)
"Ce site est considéré indésirable- "malware". 
Ce qui n'a jamais été le cas.


Je fais un scan complet de mon ordi:
Antivirus, anti-espions, anti-ceci et cela.
(La panoplie de médicaments nécessaires
au bon roulement de Microchiotte me fait
penser à un malade en phase terminale)
Rien ne ressort de l'examen, tout est normal.

Quelques jours passent, la frustration augmente
de ne pouvoir laisser de commentaires sur 
des billets que je juge intéressants chez ces 4 amis. 
Je me tourne donc vers le forum d'aide Blogger 
pour y trouver d'hypothétiques réponses.
En vain, mais une autre blogueuse française souffrant 
du même problème(en pire) y a publié une question.
Ah-ha! Je ne suis pas seul!
Dans son cas, elle ne pouvait même plus 
commenter chez elle. Fâcheux vous dites?
Je lui laisse un commentaire disant que je souffre
du même problème, toujours sans réponse du 
service à la clientèle Blogger.C'est le temps des Fêtes
avec un service gratos, alors faut être patient
et ne pas trop espérer de leur part.
Je publie ensuite ma propre question sur le forum;
de cette façon nous sommes deux entités distinctes
avec le même problème.


Ça reste comme ça plusieurs jours.
Les Fêtes sont passées, le Cirque est terminé.
Toujours pas d'explications officielles de Blogger.
Je retourne sur le Forum pour vouère.
Au hasard de recherches avoisinantes du sujet
je tombe sur un intervenant fréquent;
son nom revient souvent dans le forum
mais il ne bosse pas pour Blogger.
Enfin j'crois pas.
Il semble offrir son aide gratuitement de manière désintéressée.
N'y tenant plus après 3 semaines, je le contacte sur son site qu'il me fait plaisir
de partager, pour ceux que ça intéresse: Mes trucs pour Blogger

Son site regorge de conseils judicieux et bien expliqués
pour l'avoir rapidement survolé.
Ça n'a pas pris 10 minutes pour avoir une réponse de sa part.
Sympathique et crissement efficace, c'est le moins que je puisse dire. 
Il m'avoua son ignorance du problème et sa solution 
tout en m'assurant la surveillance de la question 
qu'il a à son tour soumise aux autorités en question.
J'apprendrai de lui par la suite que les "agents"
sont: soient débordés ou encore en vacances.
Cette réponse ultra-rapide m'aura réjoui
en ce début d'année malgré tout.Good vibrations.
À tout malheur une chose est bonne, il me faut croire.

Ben croyez-le ou non,(no shit) le soir même,
mon problème disparait comme il est apparu, pouf.
Sans avertissement, tel un champignon 
de "L'île Mystérieuse" de Hergé.
L'avis rougeaud s'est volatilisé Dieu sait où lors d'un rafraîchissement
de page en même temps que la barrière qui m'interdisait
de commenter les 4 blogues sus-mentionnés.


De suite, je fais part de ma guérison au chamane
qui se défendit bien de voir un lien avec notre 
communication le même jour.
Fabuleux hasard tout de même.


Probablement un bogue de Blogger corrigé.
J'espère que ce spécimen de génération spontanée
ne reviendra plus, mais qui sait.
Lorsqu'un champignon apparait et disparait comme ça paf 
tout d'un coup, il peut tout aussi bien revenir n'importe quand
sous une autre forme, n'importe où.
Je sais pas moi, sous votre aisselle, sur le bout de votre nez,
sur une autre extrémité ou même, sur votre écran d'ordinateur.

Le plus drôle c'est qu'aujourd'hui même, la blogueuse solidaire
de notre aventure m'a aussi annoncé la disparition
de la calamité nous affligeant, sans qu'elle eût (à ma connaissance)
communiqué avec la ressource donnée en lien.
J'en déduis donc que la "chose" a disparu pour nous deux 
à peu près en même temps, soit hier au souère.
Le problème s'est donc réglé spontanément sans aide directe,
à part quelques précieux partages d'informations suivant 
toujours leur cours.
Aucune réponse officielle à date, mais je remercie celui et celle
qui ont partagé cet épisode avec moi.


Le gros appendice cartilagineux me servant de nez
suit l'affaire de près. En attendant d'impossibles
réponses je ne céderai pas au petit fond de paranoïa
qui m'habite en ce moment; ce serait un peu prématuré
de ma part d'affirmer ceci ou cela.

Force m'est d'admettre cependant qu'Internet 
et le Monde me dépassent par moments,
tout en sachant qu'il existe des ressources
peu importent nos questionnements.

7 commentaires:

RAINETTE a dit...

le bogue de l'an 2000 n'as pas eu lieu mais 2011, serait-ce l'année ? Après tout, 2012 s'en vient, l'année de la fin du monde annoncée....

Bien bizarre ton bogue de blogue Yvan.

Yvan a dit...

Une fine psychologue telle que toi
cautionnant la bizarrerie de l'affaire me conforte à l'idée
de l'avoir partagée publiquement.

Mais bon tsé...
À défaut d'avoir des explications
officielles,toute hypothèse
est bienvenue en attendant
mais encore.
Mon intuition me dit que cela
ne pouvait pas être gratuit
ou fortuit.

Quelqu'un en quelque part est
responsable,en plus d'avoir fait
une autre victime à un degré
plus élevé que le mien.
Sur internet comme dans la vie,
rien n'apparait par magie.

Soufiane a dit...

moi, a un momement, blogger a supprime l'ensemble des commentaires que j'ai publie depuis 2006 (quelques 3500 commentaires publies sur mon blogs et partout sur la toile).

Après 2 mois de frustration avec le forum francais et anglais mes 3500 commentaires ont ete restaurer en un clin d'oeuil grace aux sauvegarde de secours.

En effet, un emploi de chez blogger m'a appris via twitter que google sauvegarde tous ce que vous faites sur le web en plusieurs copies ....

Yvan a dit...

Bonne chose à savoir quand on lit
que certains voient leur blogue
disparaître en totalité.
Merci de l'info!

RAINETTE a dit...

moi un homme qui a de l'intuition, j'adore ça.

:)

Yvan a dit...

C'est ma meilleure guide,celle
en qui j'ai le plus confiance
finalement.:)
Ce monde au contraire voudrait
bien nous faire croire que l'analyse rationnelle empirique est meilleure.

Je disais tantôt que c'était
une bonne chose que Google
conserve tout...Meh.
C'en est une moins bonne
quand on songe à ce qu'ils
pourraient faire avec nos écrits
et données.
Damned if you do,damned if you
don't.Faut bien une plate-forme
si on veut s'exprimer.
J'ignore par contre
si un domaine .com
est plus sécuritaire.Sans doute
puisqu'il faut payer des frais.

Développement de dernière heure:
Blogger suppose que ce problème
fut causé soit par mon ordi et/ou
mon fureteur puisque le problème
semble s'être résolu de lui-même.
Supposons qu'ils aient raison.
Lorsque j'ai des problèmes informatiques par contre,
je paie toujours pour résoudre
les problèmes par du temps et/ou
de l'argent,or ce problème est apparu et a disparu sans que je n'intervienne d'aucune façon.
Je ne souscris pas encore à la
théorie des générations spontanées
qui apparaissent et disparaissent par enchantement en informatique.

De toute façon,heureusement
ça a disparu puis,
ya pire dans la vie hein.
Comme disparaitre soi-même
et ne jamais être retrouvé.
Je ne saurai probablement jamais ce qui s'est produit.
Je vais de ce pas sacrifier un agneau sur l'autel derrière la grange.Pour éviter que cela se reproduise.

anne des ocreries a dit...

Ffffiouuuu ! ça m'est encore jamais arrivé, mais j'aimerais pas ! les boules !!!