mercredi 27 janvier 2010

Lu et apprécié









C'est le Goth qui m'a fait promettre de lire ce roman
pour pouvoir échanger ensuite, basé sur des faits
historiques romancés de sa majesté d'Angleterre
à l'époque de l'expédition Franklin qui voulait
absolument trouvé le passage du Nord-Ouest
sans y parvenir et après que les deux bateaux
se soient perdus corps et âmes
sans que l'on sache encore pourquoi exactement,
au milieu du 19e siècle, à travers le vécu romanesque
et hautement documenté de deux équipages,
soient les marins et officiers de deux bateaux
partis à la recherche dudit passage:

The Terror et The Erebus.

Par Dan Simmons.

Roman captivant sur près de 700 pages.
Le souffle et le rythme ne se démentent
jamais,pas plus que ses détails historiques
éclairant l'époque des conquêtes nordiques
longues et cruelles pour la gloire d'un pays
dominant-L'Angleterre- et ses marins seuls
envers la noirceur de six mois d'obscurité
versus clarté glaciale au pôle nord
et son lot de calamités à bord.

Simmons distille ici une épopée,
une ode à chaque page dédiée
aux marins et leur force tant physique
que morale envers une mission impossible,
(trouver ce putain de passage du Nord-Ouest)
tout en insérant des données cruelles voires
horribles dans le détail quotidien d'un vécu
hallucinant et gelé en permanence.
Scorbut, malnutrition, isolement extrême,
alcoolisme, froid intense,beauté sauvage,
bêtes hallucinantes,faim,soif, équipement
défaillant, inuits, chocs de cultures etc...

Le plus fort dans tout ça:
Rien ne lui a échappé, il a vu à tout.

C'est pas un roman d'horreur mais c'est horrible
par moments.Le vécu des marins tel que décrit
vaut à lui seul la lecture.
Le froid intense,l'isolement,la diminution
des vivres, la cruauté des éléments,
la mutinerie qui couve,les châtiments
envers ceux qui désobéissent.

Ça donne froid dans l'dos,
Simmons en fait une brillante description.
Il a fait beaucoup de recherches
urbi et orbi, ça parait.
Il introduit une bête mystique dans la trame,
c'est là où j'ai décroché pendant de brefs moments
mais je lui en tiens pas rigueur
tant c'est bien amené et entouré.
Je comprendrai cependant les réserves
d'éventuels lecteurs critiques.

C'est un peu Moby Dick magistralement revisité.
Pas un chef-d'oeuvre, mais remarquable
dans un genre apparenté.

Il y a des choses discutables sur la bête.
Ce qui ne l'est pas par contre,
c'est la qualité de l'oeuvre en général
qui fait paraître Stephen King
comme un élève de 5e année de secondaire
en train de faire ses devoirs, en comparaison.

Captivant par le souffle et le rythme
à défaut de poésie subjuguante quoique
par moments ça m'a élevé et éduqué.
Sans conteste un grand roman que j'ai aimé.
Beaucoup.

Merci Monsieur Simmons.

Merci, Goth.

22 commentaires:

RAINETTE a dit...

je ne ferai plus de coms ici tant que t'auras pas acheté les livres de Mac

Et que ça saute ! Ribbet

Anonyme a dit...

SOUS TOUTES RÉSERVES

Monsieur Terrible

J'ai instruction de mon client, M. & de vous mettre en demeure d'acheter ses livres d'ici 5 jours, sinon d'autres procédures seront intentées contre vous.


VEUILLEZ AGIR EN CONSÉQUENCE

Me Sauvé, avocate en droit d'auteur
St-Jean-sur-Richelieu

Ingólfur a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
Ingólfur a dit...

j'aime pas les petits pédés à la gaet qui prennent les trouducs à la burroughs pour des caves qu'ils sont. je suis libre

bise

(pas besoin de calin, branle toa)

Ingólfur a dit...

poaime essentiel :

sur la lande
si on était d'accord
et qu'on avait compris
ensemble
qu'est-ce qu'on en aurait à foutre
de tout ça
t'avoueras
hein ?

Ingólfur a dit...

The Stooges "cock in my pocket"

"I got my cock in my pocket
And I'm reelin
Down the old highway

I got my cock in my pocket
And I'm reelin
Down the old hlghway

I'm gonna whip it on you honey
Taste your blood today

I got my cock in my pocket
And it's shovin up
Through my pants

I got my cock in my pocket
And it's shovin up
Through my pants

I just wanna fuck
This aint no romance

I got my cock in my pocket"

voala
c'est pas "ho, satan, prends pitié de ma pauvre misère", mais pas aussi loin non plus si l'on tient compte de l'absolu qu'on oublie un peu trop souvent à mon gout ces jours-ci.

Ingólfur a dit...

poaime con :

j'étais là dans mes chaussures
avec ces chattes autour

j'avais un sentiment intérieur de dégoût qui dénaturait tout

j'avais une vision de la réalité
et suffisait de rencontrer un vertébré pour qu'elle fut changée

j'écoutais
me noyais
me dissolvais

elle avait étée violée par son père
il avait été membre d'une secte
la voisine du bureau parlait du dernier album d'oasis
les stogges ne faisaientr plus rien à ma queue
je n'écoutais plus les actualités
je me méfiais de plus en plus des arabes inconnus
un clochard venait se shooter dans ma salle de bains
il me disait que je lui avais sauvée la vie

voilà

c'était "rien"

ce n'était pas
du cinéma

je ne connaissais pas la solution

j'étais exangue

Yvan a dit...

Jipi...
The one and only.
T'as de la chance que j'aie
autant d'attachement pour
la liberté d'expression contre
la censure mais la pousse pas
trop s'il te plait.

Bec de cheval.

...........

J'attends la suite des
procédures Rainette,
je fonctionne pas
sous la menace.
;)
Tu as lu un bouquin
de lui?
C'est dans mes projets.

RAINETTE a dit...

pas lu encore Ivan ou Yvan.

Là n'est pas la question. Tu serais la cause de la fermeture éventuelle de son blogue.

(tu as 5 jours avant la suite des procédures :)

Moi aussi je trouvais que JP exagérais mais je ne dis plus rien. Et c'est pire chez Mac et ce dernier tolère aussi.

C'est pas sous prétexte que quelqu'un est un gentil fou qu'on doit se laisser crier des noms hein ?

Ingólfur a dit...

j'exagère jamais, c'est ma vie, comme pour les oies connasse, bi_se

elle croa koa elle ?

jamais sortie de sa chambre d'hote qu'a bien voulu lui concéder le pauvre négligeant vertébré lui servant d'alibi...

tsé, réré, tu fais HYPER PEUR
sur toutr kan tu dis des trucs, surtout

BISE
(réconciliation prochaine")))

http://www.youtube.com/watch?v=VAz8uw5a0uM

bise

Ingólfur a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
Ingólfur a dit...

untype à charleville était interné depuis 15 ans sans aucune raison mis à part qu'il n'avait pas de famille...
il vait joué de la batterie dans les années 70
et depuis, c'étaitun typede l'hp...
interné.
oala
comme émilie ou séverine, et plein d'autres

killing in the name

pour é :::

http://www.youtube.com/watch?v=fkuOAY-S6OY

Éléonore a dit...

C'est Rainette qui m'a mené à ta porte, elle ne pouvait pas savoir (à moins que ce soit une Rainette nostradamus ?) que je suis une grande fan (ben enfin juste 5 et 3 lol) de Simmons depuis toujours.

J'ai pas dormi pendant 10 jours pour me taper tous les livres de sa saga Hypérion et la suite Endymion !

Alors je suis très heureuse de débarquer ici et qu'on me fasse une belle suggestion de lecture !
Merci

anne des ocreries a dit...

la bête mystique du bouquin dont tu causes, elle serait pas aussi un peu mythique ? ça m'a plongée dans des abïmes de réflexion, une bête mystique, à part le primate humain j'en ai encore jamais rencontré....:)
En tout cas, j'y mettrais bien le nez un jour, dans ce livre là...

Yvan a dit...

Éléonore,j'te prédis une ou deux
nuits blanches comme la neige.
Du pôle Nord.
........

Anne,mythique est un mot
plus approprié bien que
cette bête porte aussi
une légère charge de
mysticisme.
J'ai de la chance tu sais.
Je vis à environ 50 mètres
d'une bibliothèque
municipale qui me permet
d'emprunter des bouquins
sans avoir à les acheter.

Ceux pour lesquels je paie
proviennent d'auteurs que
je connais et affectionne.
:-)

Yvan a dit...

Rainette,
la question est où je pense
qu'elle est ici,au contraire
de ce que tu pourrais affirmer
là.

RAINETTE a dit...

Ici n'est pas la question.... :)

Yvan a dit...

Ailleurs réside la réponse...:)

RAINETTE a dit...

oui mais...parfois la réponse est dans la question, oui ou non hen ?

Yvan a dit...

Poser la question est y répondre.

RAINETTE a dit...

C'tait quoi la question déjà ? :)






ah oui, est-ce que Pâques tombe un dimanche cette année ?

RAINETTE a dit...

ah non, ça me revient.

C'était : as-tu regardé sous ton lit pour voir s'il y avait des monstres ?
C'est ça.