mercredi 23 septembre 2009

L'herbe à travers l'asphalte

L'endroit est tout sauf poétique,
mais l'herbe a percé et poussé à travers l'asphalte là
où il n'y a aucun passant, aucune voiture,
ni aucune fissure facilitant
une telle éclosion.Quasi miraculeux.
Le bitume vaincu par la plante verte.
La preuve en sera faite, photos à l'appui.
Avec un brin de poésie.

4 commentaires:

s.gordon a dit...

On passerait à cent milles à l'heure...
Puis on aurait un accident. Un gros.
On perdrait beaucoup de sang.
Ton sang se mélangerait avec le mien.
Dans l'asphalte.
Puis il pousserait une fleur.
Dans l'asphalte.
Pas arrachable,
pas cassable, pas écrapoutissable.
T'aimerais pas ça toi?

*

Je ne pouvais pas passer à côté de ça. Des belles paroles de Ducharme. Les Bons débarras de Mankiewicz. Hostie que je l'aime ce film-là.

Merci Yvan pour tes beaux mots. Ça fait du bien par où ça passe.

Yvan a dit...

Merci à mon tour Sandra
de rappeler Ducharme
à ma mémoire.
C'est la scène où Manon (Charlotte
Laurier) dit ça à sa mère Michelle
(Marie Tifo) je crois.
De toute beauté.

Anonyme a dit...

I wish you health and happiness every day!
Ich wunsche Ihnen Gluck und Gesundheit jeden Tag!
Je vous souhaite sante et bonheur chaque jour!

網路行銷
seo
網路行銷
seo

Yvan a dit...

Merci,bien aimable.
Same to you.
Vous de même.
Merci pour la leçon
d'allemand mais ce ne sera
pas nécessaire à l'avenir.

Vous décidez enfin de
personnaliser vos messages.
Bravo.Puissions-nous
poursuivre dans cette veine,
que je préfère aux publicités
dont vous m'avez abreuvées
il y a quelque temps.

Sans rancune,have a pleasant
and zen week end ;-)