samedi 22 août 2009

Christo et le Land Art








Ya plein de trucs pétés à faire avec cette
forme d'art, mais ça prend beaucoup
de toile et de fric.
Christo voit grand, ya pas à dire.
Je suis plus modeste.
Entre les deux, je suis certain de
pouvoir trouver une solution mitoyenne
satisfaisante, quand bien même
je devrais envelopper une enveloppe
pour ce faire.
Lui continuera à envelopper des monuments
architecturaux, moi mes petits bonheurs
pour les conserver et les développer plus
tard en souvenir.

9 commentaires:

printemps a dit...

je connaissais un gars qui avait proposé de mettre une capote géante sur le sommet d'un clocher, et de dérouler ça... contre le sida. ça s'est pas fait.

(rainette, c'est chiant, on peut pas poster chez toi si on n'a pas de blog...)

Yvan a dit...

Voilà,ton message est passé
printemps.
Avec toi vient généralement
le rut chez tous les mammifères
dignes de ce nom en période
de bourgeonnement et de
renouveau après l'hiver.

Sauf que là on est en été,
t'es hors saison mais toujours
présent quand on est jeune.

Yvan a dit...

Et faudrait emballer
kek chose pour contrer
le sida qui tue pas
mal plus que le H1N1.

Emballons le Vatican
d'une immense capote,
avec Benoit XVI dedans,
qui suffoque sous
ses gaffes.

helenablue a dit...

:-)

Trader a dit...

Christo, c'est avant tout un coup de marketing.

Yvan a dit...

Peut-être.
Je serais totalement
daccord si je voyais
un logo quelconque sur
ses emballages.
Je vois plutôt ça comme
un brin de poésie visuelle
à grande échelle.

Trader a dit...

ouais, mais j'essaie encore de voir ce qui est créatif chez Christo.

Les emballeuses de chez Eaton font ça depuis l'aube des temps à chaque Boxing Day (Après-Noël)...

:D

RAINETTE a dit...

Ces "oeuvres" ne me disent pas grand chose mais tes mots, oh que oui !


Combien de pas se perdent
Parmi les petites roches
Combien de cris se perdent
Parmi le bruit des vagues ou de la ville ?

Garde tes petits bonheurs Yvan
Conserves-les bien enveloppés
Un des miens est de t’avoir « rencontré »
Sur le ouèbe près de La Fontaine

Il suffit d’un bateau
Pour inventer la mer et d’une aile d’oiseau
Pour inventer l’azur !
Suffit-il d’un petit baiser
Pour inventer l’amitié ?
(ou l’amour, dépendant de l’intensité du baiser)

Yvan a dit...

Vous me flattez Rainette.
Comme vous y allez
avec votre verve!
Étaient-ce les volutes,
les vapeurs,ou un simple
élan du coeur?

Ne prenez pas ombrage
de cette question franche,
voyez-y plutôt mon
étonnement amusé.
;-)

.....

Trader,
ça dépend de ce qui
est emballé.
Emballe un boudin
et il le restera,
un bijou par contre
nous donne envie de
le déballer et de
l'admirer à nouveau.

Cela dit,Christo
m'amuse plus qu'il ne
m'émeut au final,mais
sa folie des grandeurs
(l'émotion en moins)
me fait un peu penser
à ce dingue de funambule
français,Philippe Petit;
qui le 7 août 1974 a
marché entre les deux tours
du World Trade Center
en toute illégalité.

Je digresse,mais
le docu "Man on wire"
relate son exploit de
manière fort éloquente.