samedi 30 mai 2009

Coït interrompu.


Quoi de plus fâcheux qu'une interruption
de courant en pleine transmission.
J'aimerais le savoir.
Gotlib, Pervers Pépère 1977.

33 commentaires:

Oscar Sauvage a dit...

je peux pas te le dire...

RAINETTE a dit...

j'sais pas mais la solution je l'ai : viagra. Ou Cialis. Oui, cialis c'est mieux. Ça je le sais...

Yvan a dit...

Mais si,tu peux le dire,
Ochkar Chauvaze.
Pas pour rien que j'ai mis
une grosse pancarte à l'entrée.
(...)

Cialis ou Viagra?
J'croyais que c'était le même résultat dans le goudron
et les plumes;
faudra m'enseigner comment
faire.

RAINETTE a dit...

Cialis c'est 36 heures dans le goudron et les plumes. Alors vaut mieux le savoir avant, c'est trop !

Comme un enterrement de vie de garçon qui n'en finit plus (tsé on beurre le gars de mélasse, oeufs et pour finir le tout en beauté, des plumes comme la bd).

Yvan a dit...

Ben,
à choisir entre 36 hres
bien bandé dans le goudron
et les plumes,ou pas du tout pendant le même laps de temps,
il doit bien exister une
solution mitoyenne qui
satisfasse toutes les parties.

RAINETTE a dit...

bien sûr, et c'est Viagra ! Solution mitoyenne. Ça coule de source et satisfera toutes les parties hihi!

(tu profites de ton avertissement là là.....)

Yvan a dit...

Je profite de rien,
grenouille :-)

Si ce profit était
quantifiable,
j'aurais déjà vu sa mesure
dans d'autres barêmes.

Yvan a dit...

Mais euh...
Tout ça c'est dans tête.
Comme une pyramide;ça
part d'en haut pis ça
descend mine de rien,
jusqu'au point névralgique
que chaque dividu détermine
avec l'aide de la télé-réalité
au canal le plus près
de chez-vous.

De plus,la pharmacologie recherchant son égoïste
profit exacerbe
tout.

Ya de ces jours,j'te jure
Rainette...

RAINETTE a dit...

Tu réfléchis trop Yvan à mon avis. Faut te laisser aller au lieu de tout analyser et ça ira uhuh

"dividu" ça me fait penser à Claude Poirier, le c'ptaine.

"Ya trop de dividus dans les centes 'tension"

Yvan a dit...

Ho,hey Ribbet.
J'ai pas besoin de me laisser
aller,je le fais déjà.
Tous les jours,ou presque.

Celui qui ne pense pas
assez,est dépassé par un
plus vif,sauf exception
dans l'évolution.

Les limites sont faciles
à imposer.
La liberté,difficile à
atteindre.

Me fais pas parler
pour rien dire Rainette.

RAINETTE a dit...

"Celui qui ne pense pas
assez,est dépassé par un
plus vif,sauf exception
dans l'évolution".

Ça c'est prouvé scientifiquement....

Bon, DAC j'ai compris, t'es zen. Tu viens de le démontrer. Et puis on ne parle jamais pour rien dire pour ainsi dire.

Yvan a dit...

Sans blague...

Parlez de cul et on
vous répondra ad vitam
eternam.

Parlez de poésie et
vous frapperez un mur
de silence.

RAINETTE a dit...

D'après mon expérience de vie, tout revient toujours au cul ! Vrai ou pas vrai ? C'est la nature de l'être humain. Ou parce qu'on n'avait pas le droit d'en parler, petits.

Dommage. Mais on peut faire un bon bout sur la poésie quand même. Avant. Il y a de l'espoir. Ita est ! Bon là c'est pas que tu sembles vouloir parler poésie ... mais il est tard, je vais me zoner...beubye ! uhuh ! au plaisir donc.

RAINETTE a dit...

j'ai fait une faute : " par mon expérience de vit" hihi !!!
Bon je me tire....

Yvan a dit...

Ya pas de "dommage" quant à moi.
N'importe qui,peut me contredire.

Je suis libre de répondre ou non.

Oscar Sauvage a dit...

le sexe. les sexes.
qu'est ce que vous causez vite.
la vitesse de ce siècle met au placard un paquet d'"inadaptés". n'empêche que certains, dans un autre contexte, seraient bien emmerdés de s'adapter à un environnement ou la norme en vigueur serait un peu plus la lenteur. ça dépend du contexte. un escargot dans la mélasse serait moins dépaysé qu'un lévrier. par contre sur un champs de course...
et donc oilà. c'est le milieu qui conditionne. j'aime bien les tortues, personellement. les lièvres ont tendance à me donner des boutons. et en amour c'est pareil. hem...
bon dimanche, comme disait jacques martin.

Anonyme a dit...

中醫減重
中醫減重
中醫減重
中醫減重
中醫減重
花蓮民宿
花蓮民宿
花蓮民宿
花蓮民宿
花蓮民宿
花蓮民宿

s.gordon a dit...

"Parlez de cul et on
vous répondra ad vitam
eternam.

Parlez de poésie et
vous frapperez un mur
de silence."

C't'un beau morceau ça. Ça pourrait se retrouver sur citationsblog.com.

Code : Awigna-hein-hein

Yvan a dit...

Ya un anonyme qui veut jouer au "bonhomme pendu" on dirait.
(Chaque rangée de cases mène à
un drôle de lien en chinois,
bizarre.)
Je vais tenter d'entrer en communication avec lui:

Hello!
I come in peace.
Are you peaceful?
Do you like cheesecake?

Nina louVe a dit...

quoi de plus doux qu,un coïre
qui croise un fort croire

venir alors
les yeux rives, la langue plage
du sable dans la gueule
a la place des maux

Nina louVe a dit...

donk euh donk euh donc,

miam la poésie





gordon a su juste
c,te flair

RAINETTE a dit...

Eul chinois anonyme, i t'as donné l'adresse de la banque ... ?

RAINETTE a dit...

... tsé veut dire, la banque....

Yvan a dit...

Non Rainette, les "cassières"
procéderont virtuellement
avec une webcam.

helenablue a dit...

Voit rien de plus facheux , m'est avis ...
:-)


Tout va bien Terrible ?

RAINETTE a dit...

ah sé tu assez plate ça ! C'est comme la colonoscopie, paraît que ça peut se faire virtuellement maintenant.

helenablue a dit...

LYES !!

RAINETTE a dit...

On en a fait du millage sur ce billet.

Sérieusement, je ne sais pas ce que veut dire LYES. Qkeun peut m'expliquer ?

Yvan a dit...

"La Yeule En Sang",de rire.

Plus original et rabelaisien
que le désuet "lol".

Yvan a dit...

Merde,j'viens d'piger.
Doh.

I read you now,my friend.

L'anonyme se fait ici
"rappel" du massacre
de la Place Tienamen,
c'est le 20e anniversaire
aujourd'hui.
J'en suis presque certain.
J'vais faire un test.

Yvan a dit...

Non concluant.

RAINETTE a dit...

Ton test n'est pas concluant.... surprenant !

LYES...pourtant quand t'as la yeule en sang, tu ris plutôt jaune...tiens c'est ça le message de l'anonyme jaune....

bon je vais poaimer sur ton autre billet.

Yvan a dit...

Ray Net...
T'es légère comme une
grenouille ailée qui se
balade de blog en blog.
Tu fais "flop flop"
pendant que les papillons
font "floup floup".

C'est un compliment.
Une vraie rainette,quoi.

Bien des femmes sont
insaisissables et/ou
fermées;au contraire
d'autres qui sont comme
des livres ouverts
ne demandant qu'à être
feuilletées,
page après page après page.

D'autres vous balancent
leur bouquin à la gueule
d'un seul coup.
Paf.

Ah les femmes.
Je n'essaie plus de les
comprendre.
Je les accepte telles quelles
ou passe mon chemin.
J'y vais selon mon pif
qui grossit avec
les années.

Il était déjà gros à
ma naissance,c'est pour dire.
J'ai toujours eu un gros nez.
Si je le peignais en jaune
on croirait que je mange
une poire mûre.

Il est énorme à vrai dire,
il couvre la majeure partie
de mon visage.

Je suis l'homme-nez.