samedi 28 mars 2009

Morceaux de littérature

Extraits de "Papier Mâché" de Christian Mistral-1989


Il met le chèque d'Hydro-Québec
Dans l'enveloppe de Bell Canada
Et vice versa
Et le chèque d'impôt provincial
Dans l'enveloppe du fédéral
Et inversement
Et il perce au poinçon
Deux trous au hasard
Dans les cartes perforées
Pour faire flipper l'ordinateur
TILT
C'est un désobéissant civil
Un révolutionnaire tranquille
C'est un doux terroriste.


Un autre:


J'aime ça. Les phrases courtes. Trois mots maximum.
Des phrases essoufflantes.En saccades.En colère.
Brutales, fusantes, syncopées. Un mortel exercice.
J'aime bien.Faut du courage.De l'aplomb.Du nerf, aussi.
Tenir le coup.Presser l'allure.Digérer le galop.
Garder son sang-froid.Comme un cow-boy.
Urbain, évidemment.Un cow-boy pastel. De l'Est.
Un cow-boy marin. Parler sec. Entre ses dents.
Comme en crachant.Voix de chique.Voix télégraphique.
On s'habitue.Ça muscle. Le débit, surtout. Et la musicalité.
L'optique aussi. Cut the crap. Et le point de vue se
rationalise jusqu'à ne plus exprimer que la substance
délinquante de l'instinct.



Cut the fuckin' crap and get to the point.

Concision chérie, dis.
Exercice suprême.
Cérébro-vasculaire.
Dis en peu de mots.
Épargne-toi.
Épargne-nous.
Patine,mais vite.
Pertinence ou silence!

Le temps nous est compté.



53 commentaires:

Nina louVe a dit...

don't know how to comptes.

magisTRAL ce poète. contente de l'avoir osé. croisé.

Yvan a dit...

:)

Nina louVe a dit...

t'en enverras d'autres des poaimes. yA pas de Mistral, sauf dans l'ciel au sud par icitt.
ça fa du bien de la rêche poésie, ça fa du bien.

merci.

je file.
bain.train. rivière. dodo.

2 nuits blanches belles.à écrire. enfin

j'bossais comme une sauvage depuis décembre.
j'suis... fatiguée de pas écrire. pas faire de proses.
en 48 heures, j'pense bin que galli va mordre un autt coup. quel pseudo ce roman ? t'as une idée.

ça parle d'une vieille belle dame. veuve. belle. juste de l'avaoir rencontrée y'a deux jours, j'ai pondu le kit. 200 pages. à peaufininer.

j'ai hâte de casser l'agenda. rester in peace, tranquilla.
ouf ouf hourra.



encore un poème de mister writter, please.

le lirai en sortant de l'eau.

Yvan a dit...

Nan.
Moi aussi,vais me détendre.
Beubye.

helenablue a dit...

Un grand merci , terrible .
Trés touchée de partager Mistral , là , avec toi .
C'est un grand moment .

"Les phrases courtes" , oui .
Superbe , percutant , épurant .
J'aime sa poésie , aussi .

Pour le paraphraser ," la vie est courte ".

Oui , allons à l'essentiel.

Avec toute mon amitié , et ma tendresse.
Blue

oAo a dit...

"et les mistrals gagnants", mdr, mais c'est du renaud. d'ailleurs en bon sang frais, on aurait écrit "mistraux".
concision, quand tu circules, en cercles majuscules. qu'on érige un monticule!

Mistral a dit...

On va te châtrer en beauté, ti-cul.

Yvan a dit...

Bon OAO, ta récréation est terminée.On s'en torche de tes incohérences masturbatoires.
Dégage.

helenablue a dit...

Eh bien oAo , fini de rigoler , de minauder, de séduire ces dames , de paraphraser, de rocker , et d'enculer les mouches ...
Il y a un temps pour tout .
Et puis , je me sens l'âme Dumanesque , Un pour tous , tous pour un !
Voui, toujours eu ce côté d'Artagnane !

Venise a dit...

Mon préféré est le deuxième, oui, oui, le deuxième. La musicalité du mot dans son rythme. On lit et court au galop pour l'attraper dans son trot.

cococinelle a dit...

J'adore, surtout le premier ! Mais qui a eu l'idée de copier Mistral ? Renaud à ce que j'entend ? Alors faudrait le poursuivre :-)))

Sérieusement, je n'ai jamais pensé à Renaud en lisant Mistral, jamais dans 100 ans ! Euh...30 ans on va dire. Je ne comprends pas.

cococinelle a dit...

Poaime... Nina, je croyais avoir inventé le terme ! Bah, pas grave, vive la propagation des belles choses ! A + (mais pas chez oAo, on dirait que la porte est cadenassée....)

Mistral a dit...

Who the fuck is Cococinelle sinon la jumelle de l'autre taré et quelqu'un genre Blue peut-il lui esplicher ce qu'est un Mistral Gagnant? Y en a pas ici.

Mistral a dit...

Laisse-moé y chiquer la couenne, Terrible, come on, be cool, m'as t'en laiiser un grand morceau, tsé ben que t'as les yeux plus gros que le ventre anyhoo, lemme découper staffaire-là en tranches, Elbie en veut pour le pemmican automnal du big Guy, pis Blue veut renouveler ses chats à neuf queues pis Sandy veut se désintoxiquer de stespèce de jeu dont vous parlez que jcomprends pas...

oAO: je me pompe, amigo. T'as tellement no idea. La joie que ce sera de te déculotter, sans partage, pas comme quand j'ai mis Simon Poulin cul nu dans la rue, toi ce sera sweeeeet....

Yvan a dit...

Cococinelle?
J'croyais que t'avais fait
enquête puisque tu l'as publiée.

"Mistral gagnant"
Une toune de Renaud Séchan(1985).

Yvan a dit...

Lyes

Yvan a dit...

Ah j'te jure Mist,Guitar Heroe et Rock Band se font une lutte sans merci!

Yvan a dit...

Et ya pas de quartiers.

Mistral a dit...

Et le combat cessera faute de Purolivreurs, tous chez le chiro.

Vous avez plus vingt ans, quand l'époque des catalogues Distribution Aux Consommateurs ne vous faisait pas peur. Ces consoles-là auront votre peau, et qui consolera Gordon Gordon? Elle sait même pas jouer du kazoo.

Mistral a dit...

Un MG, Terrible (je le tiens de Guillaume V, le fils de Gilles, tsé), ce serait un bonbon en France, dont l'emballage contient parfois (ou contenait autrefois, ché pas) un autre papier, cadeau, gagnant. Comme dans l'histoire de Willy Wonka. J'en sais pas plus.

Remember, maybe 30, 35 years ago, on déballait une gomme balloune et y en avait une jaune sur cent mille roses ordinaires, genre? Ou ben j'ai rêvé ça. Kossé qu'on pouvait ben gagner ek ça anyway, à part une histoire à raconter à son pote 30, 35 ans plus tard...

Yvan a dit...

Je te pose la question coco,
es-tu la jumelle virtuelle d'oAo?
C'est drôle parce qu'il a disparu,son blog aussi...
C'est presqu'assez pour me rendre
un brin coupable d'avoir été aussi dur envers lui mais peut-être n'est-ce qu'une coïncidence.

Ceci dit, "chiquer la couenne" ça faisait longtemps que je l'avais entendu celle-là.:)

Cé qui Elbie déjà?(sorry i forgot)

Venise :) ça baigne pour toi?
Tu sais Venise,je m'aperçois qu'on semble apprécié quand je publie des extraits de litté.Je répéterai l'exercice,ouais.En attendant mon préféré est aussi le 2e extrait, même si l'imagerie du premier est forte et colorée.

J'aime les tirades et les envolées aussi,quand c'est bien tassé et évocateur,mais j'aime tout autant l'économie fulgurante de la concision.

Yvan a dit...

Mr. Mistral,doué de clairvoyance...
Gordon devra se consoler d'une console et moi d'un chiro.

Nina louVe a dit...

coc ci nelle,
pôaime d'abbord , prend le po sans chapeau toi. ça t'ira comme un grand (ou grande)

mais... on a le droit d'en-corps inventer du papier pour se bran..cher.


et pour les disparitions et nouveautés, ne suis pas connectée assez souvent de c'temps-ci pour les lire ou délirer ou suivRre de proche.

je préférerai tous jours toul'temps toujours les vrais de vrais livres et goûteux humains, nu main ou pas.

gRrR

Yvan a dit...

(Faute de français,mea culpa:
"qu'on semble apprécieR")

J'ai jamais trouvé autre chose que
des gommes ballounes roses en les développant(les Bazookas).
Peut-être gagneras-tu à la
loterie bientôt,qui sait.

Dans l'éventualité,j'accepterai
"a fat check" avec joie.

"Appel aux mécènes" :

Que kékun me fasse un beau
gros chèque bien gras.
Il ne le regrettera pas,
ma réputation internationale
rejaillira sur son compte en banque.Il a qu'à me faire crédit,
pour que j'me casse aux îles
Fidji.
Écrire en paix,l'écrivain
a besoin.
Condition sine qua non.

Mistral a dit...

Sorry. Veto. No room fos a fat Czech in the Tribe as it stands. What with Butch and Mac and me and Sandy who's letting herselg go since she stopped smoking, one more fatass would compromise our summer circles around the campfire.


ILT: you don't think it could be, you know, our old friend of a few months back, the Nijinsky chick?

Mistral a dit...

Oh, about Elbie: she's Butch's girl.

Yvan a dit...

Cette Nina j'vous jure...
Tu manques e-rien des disparitions ou nouveautés puisque tu es là
avec ta plume primesautière.
J'vais t'raconter une histoire.

J'eus autrefois un oncle qui avait une Husky croisée avec du loup.
Elle était blanche comme la
neige,les yeux bleus comme la mer
et le caractère impossible comme...
euh...comme une chienne du Grand
Nord.Indomptable.Pas du monde.
La bougresse,elle aurait pu
survivre dehors par tempête et -30 degrés Celsius.(cette diatribe n'est surtout pas un parallèle avec toi sois-en assurée je te connais pas anyway mais le mot louve m'y fait penser,héhé).

Elle a terrorisé nombre d'animaux domestiques lors de sa courte vie active parmi nous jadis.Elle
s'appelait Chasta.

Lorsque la pleine lune arrivait,
elle hurlait comme une trompette avec sourdine.C'était un hurlement
court,feutré,diminué par le croisement des gênes mais néammoins unique par sa sonorité très particulière.À l'opposé du loup qui hurle en longueur et en force,elle chuchotait vivement.
(As-tu déjà été en présence d'un loup qui hurle à la lune? Fucking spooky I tell ya. Anyway...)

Puis un jour vint un petit bâtard de chien quelconque qui tenta de la monter.
"Souris" était son nom, propriété de nos voisins du Sud proche
à l'époque.

Comment pourrait-on affubler un chien de sexe mâle du nom de "Souris" est une excellente question qu'il aurait
fallu poser aux propriétaires dudit
clebs dans le temps.Sans doute ressemblait-t'il à une souris à la naissance,nul ne le saura jamais.
Il est désormais trop tard, mais le quidam-lecteur se demandera comment on peut confondre une paire de couilles et une chatte.
Cela reste un mystère.

Quoiqu'en regardant la propriétaire du temps et ses nibards tombants à mi-cuisses on eût pu comprendre à moitié. Revenons à nos moutons.

Souris tenta de monter Chasta pour
satisfaire ses bas instincts et/ou se reproduire à quelques reprises,ayant moi-même été témoin d'une tentative assez grotesque.
Jusqu'à ce que Jacques surprenne
Souris de visu en flagrant délit.
Il saisi prestement un rondin qui traînait sur le sol et le balança dans les reins de Souris qui fit: "Kaï kaï kaï" en détalant la queue entre les pattes.


Voyant bien que Chasta terrorisait les chats domestiques par son agressivité de louve pseudo-domptée et qu'il ne parviendrait pas à la reproduction "pure croisée",Jacques l'emmena chez le vétérinaire pour la faire euthanasier.

D'une part l'animal était difficile,d'autre part le maître était déficient dans le dressage.

Fin.

Bizz smilz.

Yvan a dit...

No misunderstanding here Mr. Mist.
Thank you for the time you take to explain.
Veto. J'aime ce droit commun.
I was just kiddin' for the check.
It was a joke,nothing serious.

Mistral a dit...

D'une part, I'm sorry to say mais chu content que l'Ex-Centris ait pété au frette vu que ça te retourne écrire (pour ça que je t'ai pas dit qu'ils ont eu un sursis). D'autre part, stie, mânes de Jack Kerouac et de Jack London et de Jack The Ripper, what in those gods' names are you talkin' about?

Stie de Terrible, qui me pousse toujours au pléonasme redondant, toujours su'l bout d'la langue m'empêchant de turluter je sens monter Terrible TERRIBLE...

Chasta, connue comme le loup blanc. Husky. C'est beau et fait fort, et doux mais mélancolique. Se mêle a merveille ek le Saint-Bernard. Mais Chasta, dude: cette salope? En rut vingt jours par mois, quand elle hurlait pas a la lune c'était après Spoutnik? Si bien que le premier petit bâtard de roquet nommé Souris n'avait qu'a grimper sur une souche pour la zigner tant bien que mal, Souris et Chasta, imagine ça en mode Disney. En mode ILT c'est encore plus fucké: keske les chats domestiques terrorisés par Chasta ont a voir avec l'incapacité èa la faire saillir par un pur-sang OOOOOHHHHH! You mean paske Souris revenait a l'assaut Tallyho? OKééééé! J'la pogne! Est bonne! Mais entre tirer Souris discret chez-eux dans le bois pour le prix d'une balle de 22 pis payer pour faire endormir sa belle grand chienne en plus de perdre sa valeur et celle de ses chiots et chiotes virtuelles, Jacques a choisi de gazer la Husky? Jacques qui? Pas Jacques London, j'espère?

Ta description du hurlement: un régal, dude. Ton exagération gonflée pour qu'on pige que tu nous en conte une comme les Anciens dins réveillons, Anciens Normands et/ou Irlandais et/ou Algonquiens et/ou Scottish-Mohawks, toutes les races de conteux qu'on a dans les veines pis qui mentent avec feu par la gueule en disant de rien croire avec leurs yeux pétillants, pis quand ils voient qu'on les croit anyway ils en rajoutent une couche pis une autre jusqu'à ce qu'on pige que c'est une HISTOIRE, pasque c'est ben beau le Réveillon mais le bonhomme veut pas se faire traiter de menteur en juillet pour une histoire racontée à Nwell, le monde est tellement cave pis tellement soûl qu'y crèyent à Chasse-Galerie fak magine-toé...

Ciboire de bonne histoire, T!

Mistral a dit...

A fat Czech. Un gros Tchèque. Don't you think I was kidding ALSO?

Mais j'fais des fautes, des fautes gros comme le gras!

Crisse de bonne joke à propos d'un chasseur Tchèque un garde-chasse pis deux ours, mâle et femelle, mais est looooongue pis en gros le punch est dans mon précédent comm.

Yvan a dit...

Double lyes!

C'était Jacques Bertrand en passant.Quand il a vu qu'il avait pas les moyens pour la brider avec des purs et qu'il l'a vu avec un ignoble bâtard ça a fait TILT dans sa tête.Ajoutons une tendance de la chienne à mâchouiller tout ce qu'elle trouvait à portée de crocs et ça donne une crampe de cerveau chez le proprio.

Faque, il l'a fluschée.

(Pis j'te raconte pas toutes les histoires de chiens que j'ai vécues en campagne mec)

:)))

Yvan a dit...

Et tous les cinéphiles devraient venir à la veillée funèbre de l'Ex-Centris dimanche prochain.
J'ai pas terminé avec cette histoire et les Jutra d'ailleurs.

Yvan a dit...

Je te jure mec.
Ce Souris,un vrai satire sur
4 pattes,il a zigné un poney
sur son jarret!

Mistral a dit...

Content que tu l'aies ri, stie. Quand on se connaissait moins, tu l'aurais avalée de travers. Sérieux, ché pas, j'avais cru entendre qu'il y avait un sursis, mais combien, ché pas. Dix jours? Tu fais ben en estie de pas lâcher, je sais combien ça te tient à coeur, pis bon, si t'as une idée ou juste envie qu'on fasse du bruit, tu sais où on est.

La Husky était pure, en somme. I mean: sont tous un peu loups, non? I had a mix, Saint-Berbard-Husky, which is why I did un peu mon smatte, mais bon, j'y connais bupkis. Benjamin, le frère de Guillaume, élève des chiens de traîneaux, me semble qu'il avait des Huskies; maybe des Samoyèdes...

Y s'appelait-y Souris pour de vrai? C'est comme ajouter l'insulte à l'offense, comme si ta fille se faisait dévierger par le nerd bigleux boutonneux allergique aux pinottes pis aux cheveux graisseux prénommé Armand au lieu de l'arrêt-court de l'équipe de baseball du Collège prénommé Zac. S'tait quoi comme cabot? Y était à qui? I would have dealt with the runt ome way or another, either before or after getting rid of the chewing bitch.

Yvan a dit...

Je sais pas mais la Husky était pure croisée: moitié-Husky, moitié-Loup.Je crois pas que les Husky soient tous croisés loup, but what the fuck.Ses hurlements feutrés,inimitables.Mais pire qu'une fouine à l'intérieur des maisons, je m'en souviens,très destructrice.Mésadaptée sauf que ce n'était pas tout de sa faute.

Quant au bâtard Souris,c'était son vrai nom,un vrai mélangé de taille moyenne ek une identité confuse à souhait.
Roux aux poils mi-longs avec des oreilles droites et ouvertes, il se faisait crisser des volées par Jimmy,un nôtre sang-mêlé plus vif et plus nerveux que lui,il est mort d'avoir bringué à gauche et à droite avant Chasta.Un rebelle dans l'âme très sociable qui s'est perdu lui-même par la bringue,le désir de liberté sauvage conjugué au désir de pouvoir sur ses congénères.

Jimmy fut le meilleur bâtard de chien que j'ai jamais eu en campagne.
Trapu,court sur pattes mais fort comme un berger allemand presque,avec une mâchoire d'acier qui broyait les os.Je m'souviens bien de sa traque du siffleux entre deux grosses poubelles(des tonneaux vides que l'on se servait pour brûler nos excédents).

Il avait réussi à le "squeezer" entre deux poubelles et il le narguait de ses jappements surexcités tout en cherchant une faiblesse pour le happer prestement de ses mâchoires affamées;la marmotte le menaçait aussi de ses petites dents acérées advenant une erreur de l'adversaire.

Finalement Jimmy eût le mot
de la fin en brisant soudainement le cou de la marmotte par un coup de mâchoire rapide sous le cou, par en-dessous. Il l'a dévorée ensuite et n'a rien laissé, pas même la vésicule biliaire ou les pattes.Il l'a mangée au complaaa.

Je l'ai vu dévorer sa proie prestement dans l'excitation d'une chasse glorieuse et d'une victoire totale d'annihilation de l'autre, de l'adversaire.

D'une animosité dantesque.
Innommable.
J'écris cela non pas pour divertir mais pour traduire ma réalité de l'époque. Ce fils de pute de Jimmy a bouffé sa victime au complet,sans rien laisser!

Il est allé jusqu'à pousser un rot
à la fin, ajoutant l'insulte à
l'injure de la famille vaincue!

cococinelle a dit...

Tabaouette ! Vous en avez de la jazette vous autres !

Mois je suis coco cinelle (et non une bibitte), je suis une fille et connais pas oAo. Juste visité son blougalui, il est de France, moi du Québec !

Ne te sens pas coupab Yvan, il peut "r'soude" sous un autre pseudo et tout recommencer. Voyons, t'es pas de la police et encore moins le Vrai Yvan le "tehibe" !
Ciao

Mistral a dit...

Blue arrive pour connaître Chasta :-)

Yvan a dit...

:o)

J'vais m'pieuter,chu naze.
See u later,alligators.

Mistral a dit...

Jimmy had to be a fucking wolf, dude! Un chien prédateur qui traque et tue son souper et le déguste encore chaud, y a qu'un chien sauvage pour faire çca, et encore, en meute. That dog was either a wolf or a wolverine!

T'imagine sans mal adopter un bébé carcajou en pensant que c'est un chien et l'élever et le gratter dans le cou et le tancer vertement quand il écharpe les chiens des voisins, héhé. JIMMY! IL S'APPELLE JIMMYYY! IL CHASSE LA NUIIIT!C'EST UN CLÉBARD PAS ORDINAIRE,AVEC DES CROCS COMME DES COUTEAUX, IL A UN MAUVAIS CARACTERE, FAUT LE VOIR ÉGORGER UN VEAU...

Sur l'air de Ziggy.

Venise a dit...

Je pensais pas m'en faire raconter tant que ça à soir en venant écornifler ici. C'est pour dire, hein, qu'on sait jamais quand l'histoire va sortir du sac à souvenirs. Y faut toujours se tenir près, au cas où elle sauterait sur nous autres, et sur le riche monde de l'imaginaire.

Merci messieurs. Dame.

Nina louVe a dit...

fuck oouff s'ti. ils l'ont tué tabarnak.
criss. la prochaine fois, telle story, tell me !!!!!
it's ruff at the end, j'vais partir la finir dans ma fête, l'histoire.


mon fils pis moi, l'hiver on partait. plusss loin dans la campagne que notre campagne. j'apportais ma clarinette, pour les faire jaser. pas spooki pour nous deux. on était plutôt tristes quand on les entendait de loin.

Nina louVe a dit...

pis, des histoires de m'aime, (d'hab j'lis pas les comz) mets-les dans la première page, juste après le dessin, s'il-vous-plaît doux.

Nina louVe a dit...

"pour que j'me casse aux îles
Fidji.
Écrire en paix,l'écrivain
a besoin.
Condition sine qua non."

c'pas comme ça qu'on attrappe un coup de main au soleil. faut braver et baver, pendant avant et pendant la langue sul palais ou dans les lèvres de l'aimé.

ça dépend pas des piasses ni des crash


ça reprend quand on a faim


pis ça crève quand on se noi- Rrr-cie.

bises poétique de ma belle aube lyonaise

Nina louVe a dit...

terribel Yvan... mea culpa en direct de cet aurore lyonnais: (raclement de glotte) hum donc, le truc mouche tibet... c'tait pâs ici.

et, (me semblait bin que je me connaissais criss !) en effet, après l'insulte et ces promesses d'agir pour sauver l'Ex-centriss...sans prouesses de mettre le nez déwors, bin.... n'y étais pâs retournée. nunca. jamais.

Hein, pour déTransiger la patente... t'offres ici, en direct du sud le cadô de mots :

http://louvainlaneuve.blogspot.com/2006/09/lenfant.html

une des premières histoires que j'ai conté à mi ti-woolf.

pas de décrochage, on reste dans la thématique du loup. pis ...tu vas adorer, mais miam oui, la FIN.

Mistral a dit...

T'as un louveteau, Nina? Sweet. Doit pas s'ennuyer.

Nina louVe a dit...

fa pâs l'hypopocriss Mistrer vent sud.
tu m,a dit que tu le connaissait, mi ti-woolf.

ouais, justement y'a la chienne des oranges rouges. s'ennuie d'sa mamie. y"é t'en train de checker combien ça coûte venir me faire des crêpes au sirop d'érable ici.

j'yai dit attends un brin, Bô. j'ai un chalet une place. attends qu'y fasse chaud dewors dedans, même la nuit.

Mistral a dit...

T'écris toujours comme ça? Paske je comprends presque jamais rien, mais m'en fiche tant que je sens ton coeur a bonne place.

Avec moi, il se peut que tu fasses le trip inverse. Soas to be absolutely clear, et regrettant que ce soit nécessaire de l'écrire: Moé Mistral. Moé pas faire l'hypocrite, jama. Moé no need. Moé Big Dog. Pis moé jama dit toé no such thing, I hardly ever heard of you, I saw you two minutes in my whole life and I certainly never said I knew your boy, especially since I thought you were a hard core lesbo.

helene a dit...

Oh ! Right j'étais là dans ma nuit pour rencontrer " Chasta " , mais quelle histoire, dis-moi!
Je ne t'ai jamais lu avec autant de verve...

Quand même cette créature qui empêchait les chats de tourner en rond et faisiat perdre leur sang froid à ses congénéres, finir ainsi de la main de son maître !
Ca me retourne les sangs.

Et ce Jimmy, là, qui se délecte de sa proie...
C'est d'une cruauté, bizarre tout de même.

Me rappelle ma "Sultane", une épagneule bretonne à la robe blanche et brune, et à la langue douce et légèrement râpeuse, excellente chienne de chasse bourrée de talents insoupçonnés et qui faisait tant mon bonheur dans les prés.
Tiens, presqu'envie de verser une larme là.

En tout cas, clair, la fermeture de l'Ex-Centris ouvre tes papilles littéraires , Miam...

Husky Kiss
Blue

Mistral a dit...

T'ai dit hier, Hélène, hostie. L'Ex-Centris has nothing fuck all to do with it. ILT s'est mis à écrire lousse et smooth et strong pask'on était kekzuns la en temps réel à le lire: il nous racontait une histoire comme il ferait icitte entre amis au Bunker, sans pression, emporté par les souvenirs. C'est toute la différence avec rédiger un billet rigide de blog pour demain et un lectorat hypothétique.

helene a dit...

Right Christian!
Tu me l'as dit.

helenablue a dit...

Scuzy, Yvan ...
Un petit merdouillage de ma part dans blogger.
helene ou helenablue, the same.

Mais plus blue qu'helene , j'avoue...
inside.

Yvan a dit...

Le flot a continué je vois.:)

C'était spontané,comme le décrit Christian dans son dernier comm.
Bien ri la joke de Ziggy ;-),
et ceci est bien vrai:"un billet de blog rigide pour demain et un lectorat hypothétique"...

Blue,je me doutais que ça
te retournerait cette fin,à l'époque j'avais pas plus de 11 ans,d'autres souvenirs en rapport avec cette histoire ont ressurgi aujourd'hui.
Je poursuivrai en billet,
j'espère bientôt.J'aimerais vous répondre tous plus en détail mais
bibi trop fatigué ce soir,et
tout est véridique.
Il est bien étrange le processus
de la mémoire qui vous ramène le
temps avec son lot d'images
d'importance variable.

En attendant merci à vous.

@+

helenablue a dit...

C'est magique cette affaire, se retrouver ainsi à discuter entre amis au coin du feu, chacun à un bout de la planète.


Oui, les processus de mémoire sont étonnants et parfois si inattendus.Et l'amitié et la confiance crée ces contextes alchimiques qui font remonter toutes ces choses...

Bon repos, Terrible.
A le revoyure, au Bunker, peut-être!

Kiss
Blue