lundi 2 janvier 2012

Good Times, chapitre X

Une bonne partie du bonheur c'est
faire ce que l'on veut, quand on veut,
de la façon que l'on veut,
avec qui on veut.
Liberté,  je nous souhaite tous.


La bougresse n'est pas donnée
mais la possibilité est là.
Elle existe bel et bien, tel un brin d'herbe
pouvant traverser l'asphalte
et le béton d'un trottoir de vies
sclérosées et assujetties
au travail productif et aliénant
au profit d'une compagnie X ou Z.

(...)

C'est le rire ou les pleurs d'un ou une amie.
C'est le sourire d'un enfant.
C'est le baiser d'une femme douce.
C'est un livre, une peinture, une musique
ou un film qui vous captive;
vous choque ou vous bouleverse.

C'est tout cela ensemble;
en partie ou séparément.

Je n'ai qu'une chose à éviter
dans ce temps qui m'est donné
en cette vie pouvant m'être enlevée
à tout moment:
la sécheresse et/ou la froideur du coeur.

Je nous souhaite tous d'éviter
cet écueil en 2012 jusqu'à la fin,
en même temps qu'une bonne baignade de groupe
internationale dans la sainte crisse de paix.

xxx

8 commentaires:

piedssurterre a dit...

J'suis partante pour la baignade !
Bonne, belle, douce et libre année à toi !

manouche a dit...

Ici personne n'a le coeur sec ni froid! Des écueils il y en aura d'autres, inimaginables pour le moment.Seulement rester optimiste!

McDoodle a dit...

C'est la sécheresse et le froid qui t'évitent. Pfff, ils n'oseraient pas s'attaquer à bien plus fort qu'eux. Bonne année Yvan !

Gaétan Bouchard a dit...

D'accord pour le coeur. Il faut qu'il soit toujours au chaud. La froideur du coeur est le pire des châtiments que l'on peut s'imposer à soi-même. On mérite ce que l'on veut vivre.

Bonne année Ivan!

RAINETTE a dit...

non mé faut tu vouloir vivre quand on est un ptit brin d'herbe et qu'on passe à travers l'asphalte !

Très beau texte Yvan, comme toujours.

Yvan a dit...

:)
C'est beau,vos commentaires.

Si la fin de ce monde n'arrive
pas le 21 décembre de cette année
j'pète un gasket.
Comment pourrait-on être
en avance ou en retard à
un rendez-vous aussi important?!
Ce ne serait(sera?)pas la
première ni la dernière fois
que les prophètes de malheur ignorent la ponctualité
remarquez.

Gageons que,advenant le non-événement,les médias généralistes embrayeront
ensuite sur le calendrier
Astèque,puis celui des Incas,
puis le Toltèque et le Métèque.
Ils finiront avec le Petimèque
en cas d'impasse absolue.

Restons optimistes.
Banane à vous tous,
intra et extra muros!

Laure K. a dit...

Oui c'est ainsi que je me vois en ce début d'année, fanchir des trucs qui paraissent infranchissables, esperer le possible, parce que la volonté, parce que croire et croître votn dans le même sens; et, donner du sens à sa vie en faisant aussi des choix. Des choix raisonnablement prêt du coeur et de l'envie d'être, là ou ailleurs;
Qu'est-ce qui nous empêche d'aller voir ailleurs ? rien - sinon nos trop profondes peurs de se tromper, à défaut de s'aliéner.

Je te souhaite une Terrrrible Bonne Année Yvan, dans le sens du Bon vent, Belle mer, hein !

Bize amicale
Lorka

anne des ocreries a dit...

chuis partante. GO !