lundi 7 novembre 2011

Poésie animale


Murmuration from Sophie Windsor Clive on Vimeo.
  



La séquence fut récemment filmée sur la rivière Shannon en Irlande.
Une chance pareille, ça n'arrive qu'une fois dans la vie et encore.
La musique est cependant superflue à mon avis,
elle met trop d'emphase.(Ah cette peur du silence)
Le son direct se suffisait amplement à lui-même
mais bon, je boude rien; c'est la création de Liberty Smith
et Sophie Windsor Clive qui sont bien gentilles de partager
ce moment de grâce absolue avec nous.
Des milliers et des milliers d'étourneaux
entamant une danse imprévisible, traçant arabesques
comme autant de peintres ailés.

17 commentaires:

gaétan a dit...

à la fois beau et impressionnant

Yvan a dit...

La stabilité de l'image est impressionnante,compte tenu
de la position précaire et instable
de Liberty Smith à la caméra
dans un canot ballottant
sur les vagues.

Yvan a dit...

Je n'ai pas trouvé l'équivalent
français de "Murmuration".
Peut-être ce mot se suffit-il
lui-même en plusieurs langues.

goupilos l'os à moel a dit...

mumuation, ça marche aussi si t'enlèves les "r".

Anonyme a dit...

Tellement beau

Laure K. a dit...

But who is Liberty Smith ??
Comme je connais pas et je m'en fiche un peu, par contre, ça me donne vraiment envie d'une barque sur l'eau.
Je te rejoins sur la musique vraiment inutile qui gâche presque cet instant d'envolée sauvage. C'est très beau en tout cas, très fresh pour mes paupières tardives.
merci Yvan :-)

Yvan a dit...

De rien Laure.:)
Je remercie Liberty Smith.
C'est celle qui tient la caméra
avec un calme olympien.
Beau prénom tout de même:
Liberty.
Celle que l'on voit dans l'canot
s'appelle Sophie(responsable du montage à mon avis).
Nul doute qu'elles sont désormais
liées d'amitié indéfectible.
J'ai lu la moitié(plus ou moins)
des 4 ou 500 commentaires publiés
chez elle en cliquant sur son Viméo.

Des Nobody's étincelantes
de simplicité.Ouais, ça donne
le goût de ramer sur l'eau.

Je remercie aussi Yvon Hamel
d'avoir porté ce morceau
de beauté à mes yeux.

Yvan a dit...

J'ignore qui est Liberty Smith.
Cela m'importe peu.

Yvan a dit...

Je ne la connaîtrai probablement
pas davantage,
à moins de la rechercher.
Tout est possible dans le ouèbe.
Hey.

MakesmewonderHum a dit...

L'expression qu'utilise ma douce depuis son enfance est: "Marriage d'oiseaux", encore aujourd'hui, lorsque le phénomène se voit, et pas pas nécessairement avec la magnifique ampleur présenté, ici, elle s'exclame:
-"Regarde le marriage d'oiseaux, là, ils sont fous."
Nous ne sommes toujours pas marriés et laissons cela aux oiseaux.

anne des ocreries a dit...

Foutraille ! j'ai déjà vu des vols d'étourneaux, mais des comme ça, jamais ! waouh !

Yvan a dit...

"Foutraille!" :O)

"Mariage d'oiseaux",pas mal.
Celui-ci est une noce italienne.

le petit jp blanc a dit...

http://www.youtube.com/watch?v=RRWsppW62Q4&feature=player_embedded#!

MakesmewonderHum a dit...

Voici un autre documnet qui peut t'interresser; nous avons également un couple de bernaches qui revient depuis maintenant 8 ans, tout en migrant normalement. Elles nous reviennent au printemps nicher et éléver leurs petits près de nous. Soyez patient avec le film qui suit c'est pas mal ""cute"

Yvan a dit...

Cute et assez consensuel je dirais.
Elles sont très sauvages par chez-moi,on les approche pas à moins de 150 mètres sans qu'elles ne décollent.
Les ceuzes sur le vidéo
doivent être soient: dégénérées
ou à moitié domestiquées;
ce qui revient peut-être
à peu près au même.
Encore une fois la putain d'musak rassembleuse poche que je dénonçais déjà dans ce billet...

J'aime les oiseaux parce qu'ils
chient en volant. Z'ont pas besoin
de s'torcher;le vent s'en occupe
à la vitesse où ils vont,ça fait SssPLIT! Leur trou du cul est nettoyé tout en tombant par chance
sur un crâne terrien ou sur l'asphalte de notre indifférence
dans le cas contraire.

J'aimerais avoir la chance
d'être ainsi interprété.

MakesmewonderHum a dit...

Le phénomène d'"imprinting" théorie de Konrad Lorenz assez facile à recréer avec les oisillons, après l'éclosion des oeufs, veut qu'en absence de parents nouriciers les petits vont s'identifier rapidement à quiconque les nourrit en premier lieu. C'est ce qui je crois est arrivé ici. Les nôtres ont pas ce degré de dépendance mais c'est clair qu'elles identifient notre terrain comme endroit sûr où elles peuvent élever les p'tits, évidemment la marmaille d'la marmaille j'ajoute et au mois d'août c'est l'entraînement au vol d'une grande beauté avec des décollages et atterrissages parfois assez loufoques.

Yvan a dit...

Chanceux,vous êtes!
Chaque année en plus,
vous êtes vernis.
Au fond,j'envie un peu ceux
qui ont ce bonheur.;)
Dans ce vidéo le type arrive
à toucher l'oiseau en vol,
ça doit être tout un feeling...