mercredi 12 mai 2010

Jaroslav Halak dit : "Le Mur"




J'ai pas vu un tel gardien de but depuis Ken Dryden.
Lui seul compte pour la moitié de l'équipe.
Meilleur que Patrick Roy à mon avis,
s'il est pas voté meilleur joueur
des éliminatoires j'allume un flambeau
que je tiendrai haut en son honneur;
tout nu gambadant dans les rues
de mon obscure banlieue
sans chaussettes,en gougounes pour seuls souliers
et mes cordes vocales pour hurler ses louanges.

Je blague mais sa concentration
et la discipline de toute l'équipe blessée
forcent mon admiration par son opiniâtreté,
sa force de caractère et son sens de l'équipe
 pour avoir d'abord éliminé la meilleure
de la saison en 7 parties(les Capitals de Washington),
puis pour avoir forcé un 7e match contre les Pingouins ce soir, 
champions de la Coupe Stanley 2009.

C'est Mario Lemieux qui doit être nerveux,eheheh.
Ils chient dans leur culotte c'est ben simple.
Leur capitaine Sydney Crosby va vouloir se déchaîner.
Il a été et sera contenu je l'espère.

Ce soir ça passe ou ça casse.
Dans tous les cas ce sera anthologique.
Cardiaques s'abstenir.

8 commentaires:

helenablue a dit...

Jamais vu un match de hockey! ça doit être tout à fait " adrénalinant"!
Le Mur est impressionnant!!

Yvan a dit...

Lyes!
Ce soir sera électrisant Blue,
I wish you could see that.
20,000 personnes ont acheté
leurs billets pour les voir
sur grand écran ici au Centre Bell comme s'ils y étaient car ils jouent ce soir à Pittsburg
afin de les éliminer en vue
de passer à la finale de division.
Éliminer les Pingouins est une
voie pavée vers la coupe Stanley
si Montréal sait bosser sans s'asseoir sur ses lauriers.

Plusieurs ici sont pris d'une fièvre comme moi,telle celle
du soccer int'l en Europe.

Yvan a dit...

Les Pingouins furent prestement
et dûment torchés comme des
gosses dès la première période.
Ploup et Reploup.
"Le Mur" veillait au grain,
tel le noyau nucléaire autour
duquel bourdonnent les équipiers
neutrons solidaires.
Des guêpes je vous dis.

Bring up the next sissies...

Incroyable; une équipe médiocre
en saison régulière(suant sang
et eau pour accéder aux séries) élimine les deux meilleures
équipes de la ligue l'une
après l'autre,baisant ainsi
tous les experts et leurs
prédictions.
Poils aux tétons.

En un sens c'est la poésie
prenant sa revanche
sur la raison.
Ce qui apparait parfois
impossible peut se réaliser
devant nos yeux.
À l'inverse,une réussite
hautement probable à l'avenir
peut s'avérer un échec total.
Le consensus défié et cloué
me fait toujours sourire d'aise.

:-)

Et qui est donc cette équipe déjouant toutes les probabilités?!

La nôtre.
Osti.

Gomeux a dit...

Here we go.

Ça semble être la devise du vestiaire!
Here we go, bring it on tabarnak!

manouche a dit...

hey t'as vu les basques en face,fait pas le poids ton cosmonaute des glaces!

helenablue a dit...

:-)

Merci Terrible! C'est comme si j'y étais!!
Yes!
Ostifi.


Kiss
BLue

Guillaume Martineau et Claudio Pinto a dit...

Tu as raison, Halak fait partie des grands. Quelle confiance lorsqu'il sort des buts - il a la confiance d'un aveugle.

Yvan a dit...

:0)
Ostifi elle est bonne:
"Le cosmonaute des glaces".

Il a un pouvoir certain d'anticipation,
conjugué aux réflexes du chat.
Que le mur soit avec nous
frères et soeurs.
Ça faisait je sais plus
combien d'années cette
fièvre des séries ressentie.

(Si nous avions eu la même ferveur pour l'indépendance,elle aurait
été faite depuis longtemps déjà
mais nous sommes assez chieux
de ce côté jusqu'à maintenant.)

Bon.
Je nous souhaite les Bruins
de Boston pour la prochaine
ronde,pas les Goonz de Philadelphie qui gagnent
grâce à leurs armoires à glace
et les mises en échec
à cent à l'heure.
Côté poids on le fait
pas comparé à eux.

Anyway,
qu'on leur rive
tous leur clou!