dimanche 8 avril 2012

Un chauffard dans le rang

J'étais entre chien et loup, en période de légère insomnie.
Je me souviens avoir regardé l'heure
après son passage: 04:15 approximativement.
Exactement là où j'étais; ni endormi,ni réveillé.
Au point où ta conscience permet une perception
aigüe de tous les environnements du corps et de l'esprit
lorsqu'ils sont à l'horizontale en même temps de la possession
et l'expérience du bruit et ses distances sur une route
de campagne familière.

Le bruit qu'il a fait est indescriptible.
Il aurait fallu mettre en place tout un système
de caméras et de micros pour capter son grabuge
hyper-rapide.
À l'oreille, il siffla comme une fusée. Terrestre.
Son moteur ne vrombissait pas, il rugissait.
Le son d'une mécanique automobile poussée à son extrême limite
en une seule seconde sur 400 mètres.

Le temps de dire ROUAHR... That's about it.
Une crevaison, une fraction de seconde
d'inattention, un quidam sortant de sa cour
et c'est la mort bruyante au rendez-vous.

J'ai fait des folies de vitesse.
Je suis pas différent des autres,
j'ai été fou et le suis encore.
Je choisissais cependant des endroits
isolés et sans maisons proches de la route
pour donner libre cours à ma jeunesse.

Ce n'est pas le cas de celui dont je parle ici.
L'endroit en question est en ligne droite
sur 2 kilomètres mais les maisons sont
en grande majorité très près de la route,
en plus d'être assez nombreuses.

Je connais ce coin d'pays comme le fond
de ma petite poche arrière de droite.
Une vitesse aussi folle dans ce rang
m'a frappé comme une claque en pleine face.

Il roulait très facilement à 140km/hre
dans une zone de 70. Ce n'est pas
la première fois qu'il sévit sans que quiconque
puisse l'identifier jusqu'à maintenant parait-il.
À cette vitesse que j'estime très conservatrice,
n'importe lequel chauffeur peut frapper un mur
dans cette région de campagne où les gens reculent
et avancent un peu nonchalamment de leur propriété.
Ben relaxes.

Il existe en ce monde des faits divers
de fous du volant s'encastrant
dans une maison, se tuant ou tuant d'autres
innocents par négligence et d'autres façons.
C'est ici un cas répétitif qui m'importe
dans ce coin de la planète.

Je tenterai de connaître la vérité,
peu m'importe son âge et ses résultats
improbables.

6 commentaires:

RAINETTE a dit...

il roule excessivement vite pour que personne n'ait le temps de prendre son no de licence....

J'espère que tu réussiras quand même à le démasquer ce jeune à casquette, tout probab')

Yvan a dit...

J'ai pas de préjugés.
Les dingos n'ont pas d'âge.
Chose quasi-certaine:
il est suicidaire.

Puis il y a le son d'un véhicule;
ça trompe pas.

RAINETTE a dit...

suicidaire....consciemment ou non. Chose certaine il risque d'en amener d'autres avec lui dans la mort. Ou juste en tuer d'autres et lui vivre. Ce serait vraiment enrageant.

Yvan a dit...

Vrai, il m'a enragé.
Je croyais pas cette vitesse
possible sur cette route.C'était
probablement plus 160km/hre.

C'est cependant ta raison
et non ton coeur
qui parle ici Rayray.

J'aimerais juste lui parler.
Facio a facio mais c'est peu
probable.

anne des ocreries a dit...

Des fois, j'aimerais qu'on bride les véhicules à 120. Déjà, ça limiterait les dégâts. Quel besoin avons-nous de bagnoles qui montent à 200 ?

Yvan a dit...

Aucun mais le problème se situe
aussi derrière le volant.
Un fou reste fou peu
importe sa vitesse.