dimanche 30 octobre 2011

Joyeuse Halloween! (from Ninoushka and me)

video 



Les gens qui se déguisent à l'occasion sont parfois magnifiques de laideur;
au contraire des ambitieux ordinaires voulant être beaux tous les jours.
Être soi-même est un défi quotidien en ce monde faisant accroire. 

samedi 29 octobre 2011

Zombie Walk (2)

Poursuivons donc, dans la même veine.




                               Une des plus belles, sympa en plus. Lui ai conté fleurette.
                               Une sensation. Jeune femme sauvage et sophistiquée.
                               Les verres de contact colorés pour se déguiser
                               c'est win-win situation. La douceur destroy.










                                 Dumbo and Dumbie.
                                                        





Belle phrase inutile.









                                             


Touché.







Le futur est maintenant.


                         J'aime cette ville.

vendredi 28 octobre 2011

Zombie Walk - 2011



Samedi le 22 octobre dernier,  j'étais en compagnie d'amis
dont Nina louVe  -(photographe en herbe faisant don
de ses photos à ma guise.)- au sortir de la station de métro
Mont-Royal pour la traditionnelle  "Zombie Walk",
organisée par le festival Spasm.

Voulant rendre ici hommage à sa générosité
et son oeil pour les zombies qu'elle affectionnent
via ses photos, il me fait grand plaisir d'en partager
quelques-unes avec son assentiment.

Je la remercie de son don d'amitié et sa confiance
pour cette future série en temps troubles.
Elle commentera librement mes agencements
et commentaires si elle le veut;
me donnant ainsi la chance
de rendre hommage à son talent
en toute liberté, sans contraintes.

Elle est équipée la bougresse.
Mieux que moi qui traîne péniblement,
photographiquement.
Puissent ces quelques photos par billets
disséminés, agrémenter votre automne.
C'est pour moi un immense plaisir,
qui à défaut de vous faire rire,
vous dégoûtera peut-être un peu.
La beauté ne résidant pas dans l'oeil nu.

Où est-donc passée Nathalie?
-"Elle est partie se refaire une laideur
   dans la salle de bain."
-"Ah la bougresse, tant mieux!
  Je craignais qu'elle néglige
  ses pustules à outrance".
-T'inquiète pas, dit-il. Elle est là
 et les soignent comme il se doit.
-Merci ami, j'étais rassuré bien avant que tu n'interviennes.
  Elle me l'a dit ailleurs sous un autre canal.

-Oui, elle se fait un soin chaque soir. Elle a un onguent existentiel
lui permettant de passer au travers de tout.

(etc...etc...)

Il me faut aussi remercier des gens inconnus
s'étant donné beaucoup de mal pour se maquiller/déguiser,
gratuitement.
Qui se sont offerts généreusement aux caméras nombreuses,
sans droits d'auteurs. La Fantaisie glorifiée et gratuite.
Aux bénévoles organisateurs, gratuits encore.
Aux flics oui, aux flics qui veillaient assez discrètement
aux coins de rues pour une fois.

Ainsi cher lecteur, il te sera proposé des billets-photo
clairsemés durant les prochains jours/semaines,
pour l'Halloween et Novembre.

Donc, sans plus tarder:

Zombies, Wolfes...

 Punks are friends of mine.
J'irai, tel un cheval fou.
Mais mais, que vois-je en arrière-plan?
La librairie Port de Tête avant la lettre
de mercredi et ses 2 lancements.

Bonne route.
La mèche est allumée.






dimanche 23 octobre 2011

Diantre, deux lancements le même soir.





Je leur ai promis d'y être, avant de connaître la date du lancement de La Solde.
Ce genre de trucs synchronisés arrivent parfois
tout en ayant la fâcheuse impression que ça n'arrive qu'à moi,
que voulez-vous...
Un mot ou deux sur le quatuor:
fin, de grande musicalité et précision technique conjuguées,
au grand plaisir des oreilles mélomanes.

Tous des amis ayant mon respect absolu
tant leurs performances sont à chaque fois
uniques et dévouées à leur art.
De grands musiciens sympas qui ne font jamais
la grosse tête. Adorables je vous dis.
Marie-Soleil a une voix magnifique en plus
d'être bien jolie.
Hey...
Vais demander à Dieu qu'il me prête son don d'ubiquité
le temps d'une soirée, en échange d'une neuvaine
à Ste-Anne.
Par chance, les deux lancements ont lieu sur la même avenue
à quelques minutes de marche l'un de l'autre.
Voici mon plan:
Vu que La Solde se déroule de 18 à 21pm(selon l'annonce de l'éditeur),
dépendamment de l'heure où je terminerai le boulot j'essaierai de me pointer
au Port de Tête en premier, puis à 19:45 je file au Ô Patro Vys.
C'est le plan A, ménageant la chèvre et le choux.

Plan B: Si je termine trop tard, ce sera:
direction Mains Libres dare-dare, en espérant que La Solde
se prolonge au-delà des 21hres annoncées.
On verra et je ferai au mieux.
De toute façon aucune personne chère est perdante
avec moi, étant homme de parole et d'acte
rarement reportés.

Chose certaine, je me porterai pâle au boulot le lendemain.
Avec ou sans Dieuserie j'appellerai l'employeur très tôt en disant:

"Ouais euhrheu aughh... J'peux pas rentrer, chu mélade."

-Kesse t'as?

-Ché pas, chu pas médecin.

;-)

www.quatuormainslibres.com

jeudi 20 octobre 2011

Un homme parle, haut et fort.





Relais de Gom.


Pas grand-chose à ajouter franchement,
sinon la déshumanité progressant
de forte manière.
J'assiste de mon vivant à la disparition
de la classe moyenne.
Je souhaite un renversement de la vapeur
vitesse grand V sinon nous retournerons
aux années 20, synonyme de Moyen-Âge.
Ceux et celles croyant que j'exagère
sont les bienvenu(e)s avec leur bagage;
la discussion est ouverte.

Il leur faudra cependant de forts arguments 
pour me faire croire que nous progressons
dans le temps.

Lancement de La Solde, 26 octobre 2011



 Puisse-t'il se sentir à l'aise partout en nos terres,
 lui qui ne connait pas de frontières.

 Bon retour, Éric.

dimanche 16 octobre 2011

Valentin Blues





On est si bien en vacances, en congé.
Libres, comme on peut rêver.
Ça ne dure pas, malheureusement.
Reprendre le collier contre son gré.
Demain, après-demain et le sur-lendemain.
Ad vitam eternam.
Jour après jour, 
gagner sa croûte avec ta présence à mes côtés.
Sans pouvoir te toucher au retour.

Dis-moi que nous nous retrouverons.


She sends me blue valentines
all the way from philadelphia
to mark the anniversary
of someone that I used to be
and it feels just like there's
a warrant out for my arrest
got me checkin' in my rearview mirrror
and I'm always on the run
thats why I change my name
and I didn't think you'd ever find me here

to send me blue valentines

like half forgotten dreams
like a pebble in my shoe
as I walk these streets
and the ghost of your memory
is the thistle in the kiss
and the burgler that that can break a roses neck
it's the tattooed broken promise
that I hide beneath my sleeve
and I see you every time I turn my back

she sends me blue valentines

though I try to remain at large
they're insisting that our love
must have a culogy
why do I save all of this madness
in the nightstand drawer
there to haunt upon my shoulders
baby I know
I'd be luckier to walk around everywhere I go
with a blind and broken heart
that sleeps beneath my lapel

she sends me blue valentines

to remind me of my cardinal sin
I can never wash the guilt
or get these bloodstains off my hands
and it takes a lot of whiskey
to make these nightmares go away
and I cut my bleedin' heart out every nite
and I die a little more on each st. valentine day
remember that I promised I would
write you...
these blue valentines
blue valentines
blue valentines 

lundi 10 octobre 2011

Boule de confusion




Heyhey...
Le chanteur a l'air de sortir d'un sous-sol
du boulevard Brossard à Brossard avec sa coupe Longueuil
mais j'aime bien, tout de même.
Le texte torche et la musique appuie.

"People movin' out
People movin' in
Why, because of the color of their skin
Run, run, run, but you sho' can't hide
An eye for an eye
A tooth for a tooth
Vote for me, and I'll set you free
Rap on brother, rap on
Well, the only person talkin'
'Bout love thy brother is the preacher
And it seems,
Nobody is interested in learnin'
But the teacher
Segregation, determination, demonstration,
Integration, aggravation,
Humiliation, obligation to our nation
Ball of Confusion
That's what the world is today


The sale of pills are at an all time high
Young folks walk around with
Their heads in the sky
Cities aflame in the summer time
And, the beat goes on


Air pollution, revolution, gun control,
Sound of soul
Shootin' rockets to the moon
Kids growin' up too soon
Politicians say more taxes will
Solve everything
And the band played on
So round 'n' round 'n' round we go
Where the world's headed, nobody knows
Just a Ball of Confusion
Oh yea, that's what the wold is today


Fear in the air, tension everywhere
Unemployment rising fast,
The Beatles' new record's a gas
And the only safe place to live is
On an indian reservation
And the band played on
Eve of destruction, tax deduction
City inspectors, bill collectors
Mod clothes in demand,
Population out of hand
Suicide, too many bills, hippies movin'
To the hills
People all over the world, are shoutin'
End the war
And the band played on".

samedi 8 octobre 2011

Vous et moi pouvons retrouver l'usage de nos jambes et de nos mains.


                                                                   (...)

Rêveries

 J'étais dans les bois du 4e rang
l'autre jour à St-Étienne
et me disais ceci en marchant
le long du sentier d'une terre familiale
qui nous a jadis appartenue:

La musique n'est pas qu'instruments joués par l'humain;
elle est aussi le son des arbres et plantes
ballotant au vent par feuilles interposées.
En alternance.
Aléatoire, indéfinie, diffuse.

Transporté par cette gratuité
conjuguée à la force de la nature ambiante
je poursuivis ma marche aller-retour
pour constater à l'arrivée dans l'âtre
que je suis bien peu de choses,
avec très peu de réponses à donner.

L'art me donne des pistes,
une marche dans les bois
me les souffle.

dimanche 2 octobre 2011

Filiation et règne transmis.




Kim Jong-il à droite et Kim-Jong Un à gauche.
Son fils et successeur désigné après Accident
Cérébro-Vasculaire, qu'ils disent.
Deux visages reliés ici il me semble;
par sang et gènes interposés.
Belle et rare photo de famille, vraiment.

"Fils!
Feras-tu mieux ou pire que moi?"

-Je ferai pas pire, t'as pas fait mieux.
Tu peux crever en paix, pépé.
Regarde-moi aller.
T'inquiète,  j'assurerai.
Déjà tu me fais ombrage,
marche à l'ombre en attendant
ça vaudra mieux.


Une épopée à suivre dans le téléroman:

"La solitude d'une Engeance".
Avec moult rebondissements interactifs
en 3D où VOUS pouvez influencer
le cours de l'histoire.

Pouvoirs impérialistes inclus,
pour plus de merde et complications
scénaristiques en tous genres.
Des dizaines d'épisodes tumultueux,
provocateurs et subversifs chaque semaine,
dans le confort de nos foyers respectifs.

Il est si bon de suivre tout cela de loin
n'est-ce pas, avec l'oeil distancié
du spectateur avisé.

Des heures de plaisir en perspective.