samedi 8 octobre 2011

Rêveries

 J'étais dans les bois du 4e rang
l'autre jour à St-Étienne
et me disais ceci en marchant
le long du sentier d'une terre familiale
qui nous a jadis appartenue:

La musique n'est pas qu'instruments joués par l'humain;
elle est aussi le son des arbres et plantes
ballotant au vent par feuilles interposées.
En alternance.
Aléatoire, indéfinie, diffuse.

Transporté par cette gratuité
conjuguée à la force de la nature ambiante
je poursuivis ma marche aller-retour
pour constater à l'arrivée dans l'âtre
que je suis bien peu de choses,
avec très peu de réponses à donner.

L'art me donne des pistes,
une marche dans les bois
me les souffle.

8 commentaires:

anne des ocreries a dit...

j'aurais bien marché à tes côtés....on se serait tus, on aurait juste écouté.....je parie que c'était beau.

Yvan a dit...

Pari gagné.

RAINETTE a dit...

t'as de ces finales Yvan, j'adore.

C'est St-Étienne près de Québec ?

Yvan a dit...

"Remporté", plutôt.

Yvan a dit...

Entre Trois-Rivières
et Shawinigan,en Mauricie.

Yvan a dit...

C'est l'endroit où on trouve
la ouate de phoque en abondance.

helenablue a dit...

Ouate de phoque?

Yvan a dit...

What the fuck...Oublie ça.
;)