mercredi 27 octobre 2010

Blues

7 commentaires:

Éléonore a dit...

C'est excellent ça !

Yvan a dit...

C'est d'la musique pour faire
du l'amour.

piedssurterre a dit...

Dans la chaleur et la lueur d'un feu de cheminée, juste à deux....
Oooohhhhhh faut que j'arrête.
Eteindre l'ordi, aller bosser...
Bonne journée à toi.
-)

helenablue a dit...

:-)

anne des ocreries a dit...

Oh là làààà ! T'as raison, Yvan !
Musique de film parfaite aussi pour la scène "tendre" d'un polar n&b style années 50......et pis après, fondu enchaîné, le héros sort dans la rue grise au petit jour, il tombe un ptit crachin, et il s'éloigne......- soupiiiiir-

Yvan a dit...

Les bonnes choses m'inspirent...
Fondu enchaîné.Ouais.

L'anti-héros sort de sa
pénombre et sa tanière
existentielle sublimées
par cette femme nommée Sophie
vers le monde extérieur qui lui crache doucement la pluie
de son blues sur le pare-brise
de son existence marginale.
Ses yeux balaient par
intermittence.

Il marche plusieurs pas comme ça
sur le trottoir,puis le tunnel Wellington exhale ses poisons
à travers bouches d'égoûts
que veux-tu il panse ses plaies
diverses en pensées adverses
qui trouvent réponse
nulle part.

RAINETTE a dit...

BINGO !