vendredi 4 juin 2010

Onze heures onze





C'est la seule photo trouvée lui rendant un peu justice
et encore, elle affiche onze heures douze ou même treize.
M'enfin, on est pas dans un cours scientifique là.
Le lecteur un tant soit peu avisé aura compris,
étant moi-même trop paresseux pour la photographier.
Ça viendra précisément, un jour.

Onze heures onze.
Mon heure préférée entre toutes.
Pourquoi?
Pour rien ou si peu. C'est totalement inutile
de le savoir, ça n'apporte rien à quiconque
sauf moi. Ce qui suit est très nombriliste
et peut par conséquent faire décrocher le lecteur
le plus assidû.
11:11.

Cela vient d'une ancienne flamme.
Elle disait que c'était son heure préférée, puis je l'ai adoptée.
Comme ça mine de rien, avec le temps et les années passées.
Par désoeuvrement naïf, stupidité commémorative
ou exaltation momentanée . Hé...
Non. C'est un peu plus sérieux que cela.

Quatre barres verticales séparées par deux points superposés.
C'est tout con mais quand j'y repense cela ressemble
à des hiéroglyphes vaguement égyptiens ou arabes.
Or from outer space, meaning something...
Dans tous les cas très primaire.

Aujourd'hui je trouve à 11:11 un charme indéniable.
Je ne suis pourtant pas enclin à quelque théorie
numérologique ou ésotérique quelconque, non.
Je ne crois en personne sauf les personnes
que j'ai aimées, aime et aimerai peut-être
en plus de quelques artistes,
certains vus et appréciés, 
d'autres jamais mais non moins.

4 barres verticales qui découpent carrément
la circularité du temps.Chaque fois que le "hasard"
emmène 11:11 à mes yeux je m'arrête pour respirer.
Pour honorer la tronçonneuse.

Voilà une heure honnête enfin,
qui découpe en segments carrés
au lieu de faire des bulles en feignant le cercle.


Joyeuses Onzes Onze à tous(tes)!




6 commentaires:

Accent Grave a dit...

Je n'avais jamais réfléchi à l'adoption d'une heure particulière!

Vous avez sûrement entendu l'expression: une montre arrêtée donne la bonne heure deux fois par jour.

Moi je dis qu'une montre arrêtée donne toujours la bonne heure mais pas nécessairement celle de l'endroit où elle se trouve.

J'aime l'idée qu'une montre qui ne fonctionne pas... donne toujours l'heure.

Ainsi, j'adopterai peut-être l'heure à laquelle ma montre cessera de fonctionner. Ça me rappellera cette relation espace-temps!

Accent Grave

manouche a dit...

zut je suis en retard!..

Yvan a dit...

Chouette cette idée
de la montre arrêtée.
Existe-t'il assez de fuseaux
horaires pour qu'elle donne
la bonne heure dépendamment
du lieu.
Grave question,Accent.

helenablue a dit...

J'adore ton explication, cette histoire de flamme et de hiéroglyphes...
Hihi, vraiment trop!
:-)

anne des ocreries a dit...

J'aime bien aussi 21 : 12, pour sa mise en miroir.....diable ! serais-je un poil narcissique ?

Yvan a dit...

:)
10:10 est chouette aussi
pour l'alternance de la rondeur
du zéro et le découpage du 1.