dimanche 24 mars 2013

Pets et propagande.

Il se fait de belles choses en Canada.
(Je sais, ça s'enchaîne pas très bien
avec le billet suivant mébon)

À preuve, cette publicité anti-tabac
payée à même les impôts des contribuables
ontariens sous le gouvernement en place.


V.O.




Il faudrait se méfier des silencieux davantage
à mon humble avis. Ce sont les pires.
Ils fument comme des trains sans faire de bruit
et nous empestent sans demander leur reste
en se poussant comme des moins que rien
sans qu'on puisse les identifier et les punir.

C'est intolérable.

V. F.

9 commentaires:

manouche a dit...

Bravo ; tu es tout fumant de juste colère!!

almanachronique a dit...

Oh... je croyais qu'il s'agissait d'animaux familiers...
Notte bien... ils pètent aussi...

Yvan a dit...

Choisir son/ses combats.
:-)

Yvan a dit...

On s'en fait un sur le perron!

anne des ocreries a dit...

J'ai bien rigolé ! j'espère que tu ne m'en veux pas trop d'avoir emboucanné ta cabane quand j'étais chez toi ! ;-)

Yvan a dit...

:-o)
Nous étions deux,
c'était donc socialement
acceptable.

Jeanmi a dit...

Savez-vous pourquoi les flatulences sentent mauvais ? Pour que les sourds en profitent aussi ! :-)

Yvan a dit...

Eux aussi doivent être
dans le vent! :-)

RAINETTE (l'énigmatique) a dit...

les pets silencieux c'est les plus puants.