dimanche 17 juin 2012

Choisir son côté




Le 22 Mai, répondant à l'appel de la cinéaste parisienne Laure Kalangel, un collectif international de musiciens et d'auteurs se forme et se lance dans l'écriture et l'enregistrement d'un morceau inspiré de Wich Side Are You On de la syndicaliste états-unienne Florence Reese. Le Collectif prend position contre la Loi 78 restreignant les droits humains au Québec et prend la défense des associations étudiantes et des mouvements sociaux visés par la déraison autoritaire du gouvernement de Jean Charest. Le morceau est offert gratuitement en téléchargement et peut être partagé en toute liberté.

Ici, le téléchargement.


Mon côté fut choisi il y a de cela très longtemps
lorsque mon regretté père eût cette phrase,
alors que nous discutions de l'exploitation 
de l'homme par l'homme: 

"Une grosse compagnie Yvan, ça n'a pas d'coeur ;
 un syndicat n'existe pas sans mauvais employeur.

Pierre LaFontaine.

Jean Charest se comporte comme le pire des patrons
vus de mon vivant: autoritaire, sourd, menteur, manipulateur
de mèche avec les oligarques voulant entre autre(!)
faire de l'éducation une marchandise restreinte aux plus nantis.

Merci de m'avoir enseigné, Pierre.
J'te salue bien bas aujourd'hui.

6 commentaires:

Éric McComber a dit...

Yeah !

Laure K. a dit...

merci Yvan.

Portez-vous bien tous, autant que vous êtes, autant qu'il le faut.

Yvan a dit...

Yeah.
Avec grand plaisir Laure,
merci à toi. Merci à vous
qui portez l'épaule,l'oeil
et l'oreille à notre roue.

anne des ocreries a dit...

Y parlait d'or, ton p'pa !

Yvan a dit...

Ce film amoureusement fait de voix conjuguées me rappelle son combat.
Je pense à lui souvent.
Il était souverainiste,
près des gens et plein d'un
humour pouvant désarçonner
toutes les classes.
Il est toujours vivant en moi.
Le 19 mai 1997 fut le jour
de sa disparition physique.
J'avais 34 ans.

J'ai eu la chance d'avoir
un père avec lequel je me suis
toujours bien entendu malgré
de sérieuses prises de bec.
C'est normal.
Il n'est pas donné à tous
et à toutes de pouvoir dresser
un bilan positif de l'éducation
reçue.

Bien des livres restent
à écrire à ce sujet d'ailleurs.
;)

Éric McComber a dit...

Valiente.