lundi 20 avril 2009

Flash-Hockey

Suite à la 2e défaite du Canadien, Bob Gainey a dit:

"C'est entre les deux oreilles que ça se passe".

Ça se passe aussi sur la patinoire, Bob.

Boston en cinq. Peut-être même en quatre.

6 commentaires:

gaétan a dit...

mettre l'équipe en vente au début des séries me semble que c'est pas fort....
Être proprio de l'équipe j'offrirais aux joueurs un % sur la vente s'ils se rendent en finale.
Être acheteur j'irais voir les meilleurs éléments et je leur offrirais des bidous pour qu'ils s'écrasent et je ferais comprendre aux autres joueurs que c'est moi qui signera leurs chèques de paye l'an prochain...
Boston en 4!

Trader a dit...

J'ai déjà bcp suivi le Canadien.

Maintenant, je m'en balance pas mal.

Une équipe appartenant à un Américain, dont les profits vont à Denver (Co.), dont les joueurs ne sont même plus francophones (sauf quelques uns...

Et pis les féfans m'énarvent, les flags sur les fenêtres de voitures m'énarvent.

Si seulement Montréal avait encore son équipe de baseball, la ville vibrerait à autre chose qu'au hockey du matin au soir.

L'élimination au plus vite! Thank God!

Yvan a dit...

Effectivement une équipe qui n'a de Montréal que le nom et la géographie à moins d'être achetée
par des intérêts québécois.

Je suis un peu le hockey pendant les séries mais c'est devenu une valse de millionnaires sur la glace.Jamais je leur donnerais
quelque bonus que ce soit pour
qu'ils se rendent en finale,je leur couperais plutôt leur salaire pour chaque défaite ;-)

cococinelle a dit...

Croa croa, j'ai décidé de me lancer, vous venez m'encourager ? Humour garanti....

Yvan a dit...

:-)
Sinon c'est argent remis.

Fais-moi un chèque d'abord,
j'te rembourse si j'rigole.

Yvan a dit...

Torchés en 4 parties
pour leur 100e anniversaire.
Un morceau de robot à Gaétan.