jeudi 4 avril 2013

Frédéric Othon Théodore Aristidès (5 mars 1931 - 2 avril 2013)


Fred...





Merci d'avoir bercé mon enfance et ouvert
autant de "canaux" chez-moi par ta fabuleuse poésie.

(Merci aussi à la bibliothèque ambulante de mon rang de campagne
 pour avoir été aussi bien garnie en BD à l'époque. Hum.)

Tu restes ici avec amour, ton imagination
est un exemple classique de liberté.
Il fera bon encore te relire et te confier aux mains
des enfants de cette terre pendant longtemps.


Repose en paix l'ami.
                                    
                                           (Extrait de: "Le Piano Sauvage")
                                     
                                         (Extrait de: "L'île des Brigadiers")
                                       



Addenda(6 avril):

Le 16e album de Philémon intitulé:
"Le Train où vont les choses"
vient tout juste de paraître en librairie.
Max Films et les éditions Dargaud collaboreront à l'adaptation
cinématographique de Philémon. Il s'agirait de l'ensemble de cette oeuvre
et non d'un album en particulier, mélangeant le 2D et le 3D.
Fred aurait approuvé le pilote du film sans réserve;
la réalisation sera confiée à deux réalisateurs québécois soient:
Julien Demers-Arsenault et Sébastien Denault.
Résumer l'oeuvre de Philémon en un seul long-métrage
tient quant à moi du pari très risqué.
Bonne chance!


12 commentaires:

RAINETTE (l'énigmatique) a dit...

je l'ai connu sur le tard (l'an dernier pour dire vrai) et j'ai tout de suite adoré Philémon.


Une bibli ambulante ? J'aurais bien aimé avoir accès à ça ! Je n'ai eu droit à une bibli qu'à l'école secondaire, et ya toujours pas de bibli municipale dans mon petit village natal, Ste-Martine, PQ

J'ai tellement de retard à rattraper, même pas encore lu Alice au pays des merveilles.

Yvan a dit...

Philémon correspond bien avec toi.
Ce qu'on a lu ou pas est plus ou moins important.
La sensibilité propre à chacun
compte bien davantage à mon avis.

Oui, une biblio ambulante.
Un bien drôle de véhicule
qui se parquait toujours
au même endroit une fois
par mois environ.
Il faisait le même format
qu'un autobus d'écoliers jaune,
modifié pour accueillir les
livres avec système de ventilation intérieure, je me souviens.
Faudrait que je ressasse
ce truc avec Rita tiens.
Tu m'y fais penser.

RAINETTE (l'énigmatique) a dit...

Rita c'est ta mère je crois...bin oui, elle se souviendra !

fais donc un tour par FB wère....

Mais mon préféré demeure Calvin et aussi Hobbes

Yvan a dit...

Si je retrouvais les responsables
de la programmation de cette bibliothèque ambulante
des années 70 dans le 4e rang
je leur sauterais dans les bras.

Yvan a dit...

Calvin,Hobbes; connais pas.

Facebook est envahissant.
Comme le sont tous les réseaux
qui déréalisent la vie.

Yvan a dit...

"Les réseaux sont chronophages".
Elle est pas de moi mais
de Anne celle-là.
Héhé.

RAINETTE (l'énigmatique) a dit...

kesse tu racontes ! Toi qui connaît les BD tu connais Calvin et Hobbes, j'en suis sûre.

Ah Anne ma soeur Anne :))

almanachronique a dit...

Merci à toi pour ce souvenir de Fred;
Il est parti sans faire de bruit, avalé par une de ces passages pour les Lettres dont il avait le secret.
Parmi tant de niaiseries qu'on nous assène, pourquoi pas un hommage à Fred??
Allez tiens, je prends mon grand mouchoir à carreaux pour aller consoler Philémon...
Ce qui au fond, n'est sans doute pas utilen parce que Philémon sait par où passer pour retrouver son papa moustachu... qui, selon Gottlieb ressemblait à Blériot

non, non, non , non
L'ami Fred n'est pas mort,
il nous émeut encore...

anne des ocreries a dit...

Calvin et Hobbes, c'est génial ! :)
Fred et Philémon, j'ai découvert ça vers mes onze ans, c'est rêvant comme tout, je le relirais bien, tiens ; j'aime pas quand les monuments pareils s'en vont, ça laisse de si gros vides.

Vrai, FB ça peut être chronophage, mais c'est pas dé-rééllisant, non, puisque c'est à des gens réels qu'on s'adresse, et avec qui on communique. Comme tous les outils, par contre, il convient de s'en servir à bon escient. Sans FB....jamais je n'aurais eu le bonheur de vous rencontrer, mes amis lointains ! Vous êtes si proches de moi, cependant....XXX

Gaétan Bouchard a dit...

Fred était un pur génie de la BD. Le plus poète des bédéistes.

Gaétan Bouchard a dit...

Fred était un pur poète de la bande dessinée. Son monde était unique et inimitable.

Yvan a dit...

Yeah Makwa!Son imagination
était sans fin,chacune de
ses oeuvres est un envoûtement.
Je le relis et je retombe
dans ses rêves sublimes,
35 ans après sa découverte.

C'est beau ce que tu as écrit
Pomme Alma.
Dédions-lui toutes les lettres
des océans,le F du Pacifique
en particulier.:)

Un grand vide,chère Anne.
Il nous aura cependant comblés
avec une oeuvre poétique intemporelle.
T'as raison à propos de FB
en passant.J'aime bien casser
du sucre sur son dos par moments.
C'est un outil,point.
Reste qu'il peut vite devenir
un asservissement,ses concepteurs
rivalisent d'imagination pour
essayer de t'envahir.

Je défends pourtant à tout
le monde de "rebondir sur
ma pelouse" sans aucun respect,
sous peine de procès
monstre. ;-)